Conciliation, Être parent, MAP au travail, Parentalité
Écrire un commentaire

Conciliation travail-famille

Je ne sais pas si c’est bon ou pas de se faire un plan de carrière, mais chose certaine, je n’en ai jamais eu.

J’ai fait une technique au cégep, un baccalauréat à l’université, j’ai travaillé quelque temps dans les deux domaines dans lesquels j’ai étudié, puis… j’ai appris que j’étais enceinte de mon 1er enfant. Puis, j’ai accouché. Puis, j’ai eu une opportunité d’essayer un autre métier. Vous me voyez venir, non? Eh oui. Je suis une autre de ces nombreuses mamans qui se sont réorientées pendant leur congé parental.

Mais pourquoi fait-on cela? Parce qu’on a enfin du temps pour s’arrêter, se sortir du milieu du travail et réfléchir? Peut-être. Pour faciliter la conciliation travail-famille? Sûrement.

Comme je n’étais pas prête du tout à la fin de mon congé parental à me remettre au travail à temps plein, ce nouveau travail était alors parfait (je travaille de chez moi, à temps partiel.) Il a fallu que je fasse des choix et des concessions (monétaires), mais j’ai du temps pour m’occuper de la maison, des tâches, etc. Mon fils n’est pas pressé, je n’ai pas à le réveiller pour arriver tôt à la garderie, quand je vais le chercher, je sais que j’ai tout mon temps pour lui, je n’ai pas à faire l’épicerie la fin de semaine (alléluia!), mon chum pigiste peut prendre tous les contrats dont il a envie…

Mais quand j’ai appris que nous aurions un 2e enfant, c’est devenu clair : je ne veux pas passer encore cinq ans à la maison. Mais je veux garder notre qualité de vie de famille pas stressée. Je ne sais pas trop comment on va y arriver… et ça, ça me stresse.

Pour l’instant, je sais que je n’aurai pas un véritable congé de maternité, j’aimerais me remettre à faire quelques heures par semaine assez rapidement, mais ce n’est vraiment pas grave parce que j’adore ce que je fais. Et je crois que, même si ça me fait peur,  j’aurai envie de réintégrer le «vrai» marché du travail (pour ne pas dire à l’extérieur de la maison ET à temps plein) plus rapidement cette fois-ci. On verra!

Comment arrivez-vous à concilier le travail et la famille? Quelles sont vos solutions? J’aimerais vraiment savoir!

1 commentaire

  1. Ici, nous avons fait le choix que je resterais un peu plus longtemps à la maison : jusqu’à la venue de notre prochain enfant, au moins. Ensuite, on verra, mais je risque de me réorienter, malgré toutes mes études. C’est la seule chose difficile pour le moral en ce moment : ne pas savoir!

  2. Anne-Marie dit

    Je n’ai jamais pu arrêter complètement, mais j’ai toujours pu faire du temps partiel. Et comme mon travail est loin et que moi aussi je déteste pousser dans le derrière des enfants le matin et les laisser au cpe jusqu’à pas d’heure le soir, je travaille 3 jours en 4, donc 5h/j. Ça me laisse une journée pour garder les enfants et faire les courses, et les 4 autres jours sont cool. Je prévois faire ça encore entre numéro 3 et numéro 4. Ensuite? On verra… Avec 2 à l’école et 2 en cpe, ça va être un peu galère… P-e que je ferai comme une amie qui travaille trois « vraies » journées, quitte tôt et a une nounou qui fait le « shift » du matin… A voir. Mais c’est sûr que ce n’est jamais simple!!!

  3. ValDou dit

    Après mon 1er, je suis retournée au travail à temps plein. J’aime mon travail et je ne suis pas prête à le quitter pour un emploi à temps partiel, j’y laisserais ancienneté et d’autres avantages. Donc on a vécu quelques mois de rush matinal et de course le soir pour aller chercher la poulette au cpe, je vais accoucher bientôt de mon 2e, on va voir si c’est un train qu’on pourra encore tenir lors de mon retour au travail dans 1 an. Je suis satisfaite de mon choix de carrière, en fait, je cherche à ‘monter d’échelon’, toujours dans le même domaine. Je veux une vie de famille heureuse et du succès dans mon travail… c’est pas facile à équilibrer!

    • Ha l’équilibre! Moi aussi j’ai hâte de voir ce qui va en advenir quand notre 2e bébé va arriver. Et je crois que j’aurais bien de la difficulté à refuser un emploi à temps plein dans un domaine qui m’intéresse et que j’aime : c’est aussi important que la famille selon moi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *