Mois: avril 2014

Être fatiguée – Un soir de semaine

Une soirée de semaine où je suis crevée ET seule avec les enfants, récit quasi minute par minute ;) 17H20 Je prends le train : mon 10 minutes de calme avant la tempête… 17h45 J’arrive à la garderie, je regarde Henri niaiser au lieu de s’habiller et je n’interviens pas. Je voudrais pas m’impatienter, t’sé. J’habille Martha en m’essayant à la méditation transcendantale. 17h55 Bon, trop tard, je m’impatiente solidement quand Henri niaise au lieu de monter dans la voiture. 18h Je prépare le souper des enfants : des céréales, quoi de mieux? 18h10 Je ne ramasse pas la table : PAS POUR DEUX BOLS! 18h15 Je ne donne pas le bain (ils sont pas si sales.) 18h20 On va jouer dans le sous-sol (le « on » m’excluant, je m’assois et je regarde les enfants jouer.) 18h30 Martha hurle parce que j’essaie de la mettre en pyjama, pendant qu’Henri danse et chante au lieu de mettre le sien. 18h40 Je brosse leurs dents et nettoie leur p’tite face. ÂON. 18h45 Je chante une berceuse à Martha alors qu’Henri …

Faire de sa passion son métier

Un jour de 2008, Vanessa Sicotte, enceinte de sa 2e fille, a demandé à sa mère : « Maman? Qu’est-ce que j’aimais faire quand j’étais petite? » La question peut sembler banale, mais il faut savoir qu’à cette époque Vanessa menait une carrière corporative enviable, qu’elle réfléchissait à son avenir professionnel et à ses aspirations maternelles, mais, surtout, qu’elle venait de se rappeler que son père lui avait déjà dit que « L’important dans la vie, c’était de trouver sa passion et, ensuite, de trouver un moyen de gagner sa vie avec. » La réponse de sa maman sera des plus éclairantes : «  Tu découpais des images dans le catalogue IKEA et tu créais des pièces dans un cahier de scrapbooking. » Eh bien, c’est alors ce qu’elle a décidé de faire… en mieux! Damask & Dentelle Elle a donc décidé de se lancer dans le web en ouvrant un blogue déco : Damask & Dentelle (une vraie mine d’or!) Ceci lui permettait de marier passion et métier, de travailler de la maison (habillée en mou #joie), et surtout, d’être la mère qu’elle souhaitait …

Quand nos enfants ont faim

Comment ça se passe chez vous quand les enfants ont faim? Chez nous, mon fils de trois ans me dit : « Maman, mon ventre crie famine! » Je trouve ça cute, je souris en coin, et je prépare le repas ou une xième collation. Ma fille d’un an, elle, elle pleure et crie quand elle a faim : ça m’agresse quelques secondes (elle crie vraiment fort), et je lui donne du lait, ou une compote, ou des craquelins, ou n’importe quoi. Martha mange n’importe quoi. Mais. Comment je réagirais si mes enfants, si petits et si fragiles, avaient faim, et que je ne pouvais les nourrir? Ouais, je peux même pas me l’imaginer. Pourtant, dans la grande région de Montréal, ce sont 20 000 enfants de 0 à 5 ans qui vivent en connaissant la faim. On s’entend, manquer de nourriture, à n’importe quel âge, c’est terrible. Mais, quand on sait à quel point le développement physique et intellectuel des tout-petits est tributaire de leur alimentation, il est difficile de ne pas s’alarmer. Et, dans toutes les guignolées, …

Les prénoms d’enfants les plus pop’ de 2013

ZE liste de la Régie des rentes est sortie pour les prénoms les plus populaires de 2013 au Québec! Je m’y suis bien sûr garrochée, pour y voir qu’il y a eu trois petites filles qui ont été nommées « Martha » en 2013. TROIS! C’est pas beaucoup! Et, je vais être honnête, je serais curieuse de savoir quelles sont les deux autres familles qui ont choisi ce nom, hihi! Donc, que vous vouliez voir si le nom de votre bébé-2013 a été populaire (ou non) ou pour faire des petites recherches selon vos critères pour votre futur-bébé-2014, vous aimerez consulter cette liste, j’en suis pas mal certaine ;) On peut même revenir quelques années en arrière (jusqu’à 2008) : ça peut être amusant de voir l’évolution de la popularité des prénoms pour nos tout-petits. Par exemple, en 2011, l’année de naissance de mon garçon, il y en avait eu 104 « Henri », et en 2013, 156. On est loin de William (J’ADORE ce nom) avec 823 bébés nommés ainsi en 2013 ;) Les …

Ces mots que je regrette d’avoir appris à mon fils

Ces temps-ci, allez savoir pourquoi, Henri parle en abréviations. Genre de phrase que j’entends tous les matins depuis trois semaines : « Maman! Je veux changer mes pantal et mes p’tites cul pour aller à la gardeu! » Traduction libre : « Maman! Je veux changer mes pantalons et mes petites culottes pour aller à la garderie! » Ça me fait rire, pis je me sens même pas mal fière de le voir faire de l’exploration syllabes, consonnes, voyelles… Ça c’était jusqu’à hier soir. 17h45, dans le vestiaire de la garderie entourés de familles de Saint-Lambert (lire ici, des gens toujours bien peignés et bien habillés qui me donnent des complexes), je tente de préparer mes deux enfants pour le retour à la maison. Henri ne veut pas s’habiller et me lance : « NON! Je veux pas mettre ma salope! » MAIS POURQUOI, GRAND CIEL, LUI AI-JE APPRIS LE MOT SALOPETTE AU LIEU DE PANTALON DE NEIGE? J’sais pas pourquoi, je les trouve moins cutes, ces abréviations ;)