Drôles d'enfants, Être parent, Parentalité
Écrire un commentaire

Avoir quatre ans

Pendant le long week-end, Henri et moi sommes allés au cinéma.

Une minute avant le début du film, la salle était suspicieusement silencieuse pour un endroit bondé d’enfants buvant des boissons sucrées comme s’il n’y avait pas de lendemain.

Quant à nous deux, nous mangions notre por-korn extra-beurre bien sagement, presque en état de recueillement, c’était Pâques après tout.

Puis, sans aucun signe avant-coureur, Henri s’est retourné vers moi et m’a dit en mélangeant les deux seuls volumes vocaux qu’il connaisse («parler trop fort» et «crier») : IL FAUT JAMAIS DIRE CÂLICE-DE-TABARNAK, HEIN MAMAN?

Je n’ai pas été capable de le réprimander, et j’ai ri (trop fort) jusqu’à ce que le son des previews m’enterre. Je sais pas de qui il tient, cet enfant.

1 commentaire

  1. Isabelle dit

    Ha! Ha! Ha! Ici, c’est la période pipi-caca-pet… mon fils a trois ans et il trouve toujours le moyen d’en parler à la table, de préférence lorsque nous sommes invités et à l’extérieur de la maison. Je ne connaissais pas ce sentiment mitigé entre la honte, le fou rire et l’envie de la réprimande. Comme quoi la vie nous réserve toujours de belles surprises.

  2. Pingback: 7 dollars par jour! | Maman a un plan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *