Être parent, Parentalité, Réflexions
Écrire un commentaire

La force des filles

Cette semaine, mon mari m’a envoyé un courriel : « Je pense qu’il faut que tu voies ça, mon amour. »

Comme il n’est pas un pitcheux de lien habituellement, je l’ai écouté, et je suis allée lire cet article : mon cœur s’est mis à battre fort. J’ai pleuré. De vraies larmes.

Je me suis mise à regarder compulsivement tout le site web de la photographe que je venais de découvrir, Kate T. Parker. Sa grâce, son talent, m’ont happée, mais c’est son message, d’une intelligence complexante, qui m’a donné envie de vous en parler ici.

Strong is the new pretty.

Il y a un an, elle a commencé à diffuser son projet Strong is the new pretty dans lequel elle présente des photos de ses filles et de leurs amies dans leur moment de force : Their silly, adventureous, frustrated, happy, LOUD, athletic, fierce, funny selves. Je vous traduis au mieux de mes compétences (limitées) : Leur personnalité intrépide, aventureuse, colérique, joyeuse, BRUYANTE, athlétique, intense, drôle.

Crédit photo : Kate T. Parker

Crédit photo : Kate T. Parker

 

Crédit photo : Kate T. Parker

Crédit photo : Kate T. Parker

Crédit photo : Kate T. Parker

Crédit photo : Kate T. Parker

Avec son projet, je voyais enfin quelqu’un passer de la parole aux actes. Car Parker fait bien plus que dire aux jeunes filles qu’elles ont le droit d’être qui elles sont : elle agit pour leur démontrer que c’est splendide, être qui on est. Elle leur prouve qu’elles sont belles en tout temps et que la force de leur personnalité est magnifique.

Je suis allée voir les photos que j’ai de Martha et j’ai réalisé que, sans mettre un mot sur ce que je faisais, moi aussi je documentais en image (avec mes compétences limitées, encore)  ses moments de force, de « féroce ». Alors, je lui ai écrit la lettre qui suit.

Parce qu’une fille, c’est plus que mignon.

Martha, tu vas voir, la vie, les gens, les magazines, les commentaires auront tôt fait de te dire tout ce que tu devrais être : douce, belle, gentille, empathique, réfléchie, posée, généreuse, maternelle. Et tout ça, tu pourras l’être si tu veux, si tu l’es. Mais, ma fille, sache tu n’es pas que mignonne.

Sois dégourdie, curieuse, confiante : la vie t’appartient, tu peux en faire ce que tu en veux. Ne te laisse pas emprisonner, dans ton corps, et dans les attentes que les autres auront envers celui-ci. Ton corps est, et sera, une machine. Il te permettra d’entendre, de voir, d’essayer, de goûter, de fêter, de courir, de grimper, d’embrasser, et tout ça, c’est extraordinaire.

Bien au-delà des photos où tu es jolie-adorable et où tu fais fondre les cœurs, les photos que je regarde le plus souvent sont celles où tu fixes l’objectif et envoies promener tout le monde, celles où la force exulte de ton regard et où tu sembles n’avoir peur de rien. Ce sont ces photos qui me font pleurer, encore, toujours.

Et je te fais la promesse de continuer à te prendre en photo dans ces moments.

À ton premier match de soccer, j’essaierai de prendre la photo où ton regard voudra tout dire.
Et la première fois que tu feras du vélo.
Et la première fois où tu t’habilleras seule.
Et la première fois que tu reviendras de l’école seule à pied.
Et la première fois que tu remettras ton frère à sa place.
Et la première fois que tu cuisineras une omelette au bacon pour la famille.
Et la première fois que tu me diras ta façon de penser.

Je serai là, mon amour. Je te prendrai en photo. Je les conserverai, toutes. Et, chaque fois que je sentirai que ta confiance en toi-même baissera, quand tu me diras que tu es moins belle que les autres, quand tu vivras une rupture amoureuse ou amicale, quand tu douteras de toi, de ta voie : je te sortirai tes photos de force, de « féroce ».

Et tu seras bien obligée de constater que tu es splendide. Parce que la force, c’est la vraie de vraie beauté.

IMG_4929

IMG_7198

IMG_9187

IMG_8284

IMG_8966

IMG_8941

IMG_7667
Vous embarquez? On le dit à nos filles? On leur montre qu’elles sont toujours aussi belles même lorsqu’elles sont intrépides, aventureuses, colériques, joyeuses, BRUYANTES, athlétiques, intenses et drôles? Allez, dites oui!

1 commentaire

  1. Lauraki dit

    WoW ! C’est magnifique ! Merci. Et oui, on leur crie haut et fort qu’elles sont belles !

  2. Isabelle dit

    Ça y est : je pleure! La lettre qu’on aurait voulu que notre mère nous écrive. La lettre que j’écrirai à ma fille, c’est certain. Tu as, avec tes mots, mis le doigt sur ce qu’on veut pour nos filles. Mon appareil photo dort dans le meuble de la télé. Je vide la carte mémoire dès aujourd’hui et je commence pour ma fille qui a aujourd’hui 5 mois. Je le ferai aussi pour mon fils de 3 ans. Quand il y en a pour un, il y en a pour deux! ;-) Merci!

  3. Ariane dit

    Très inspirant! Je vais savoir dans 10 juors si j’attends un petit garçon ou une petite fille. Je conserve tes paroles précieusement car c’est ce modèle que je veux montrer à ma fille (si fille il y a!).

  4. Julie dit

    Oups… Tu écris cette lettre à ta fille, et ça me fait du bien à moi. À moi comme fille, mais aussi comme mère de deux petites filles. Je me questionne souvent à savoir comment favoriser un sain rapport de mes filles avec leur image et leur beauté. Quand on devient mère, on est encore plus sensible aux remarques des autres sur l’apparence ou la personnalité de nos enfants. Ben oui, elle est cute mon aînée dans son tutu, pratiquant sa routine de ballet. Mais, ma plus jeune l’est tout autant avec ses jeans patchés et sa grosse voix nasillarde, lançant une balle à une force surprenante. Le coeur d’une maman bat autant dans les deux cas.

  5. Marie Ève dit

    Odile, merci…. je n’ai pas d’enfants, mais je suis fan des tes écrits que j’ai connus grâce à ta formidable belle-soeur, une grande amie.
    Merci pour ce texte, pour ces mots, l’espace d’un instant, je me les suis appropriés… je les ais pris pour moi…
    Je suis ce que certaine qualifie de tourbillon, d’intense, de lunatique, de maladroite…. je suis une vraie TDAH.
    Lire ce mot, c’est du gros réconfort…..ça peut modifier l’estime que l’on porte de soi… c’est un cadeau formidable que tu donnes à Martha, mais aussi à d’autres…. Merci tout simplement.

    • Oh! Merci à toi Marie-Ève!
      Et, tu as bien raison de les avoir pris pour toi, ces mots pour Martha. C’est pour ça que j’ai décidé de la publier, cette lettre. Parce qu’il n’y a pas que Martha qui a besoin de les entendre, il y a toi et moi aussi.
      xox

  6. Marie-Sarah dit

    Wow! Merci Odile.
    Moi aussi j’ai plein de photos de force de mes filles et je réalise aujourd’hui à quel point c’est précieux. Et à quel point je vais en collectionner d’autres. Tout plein!

    • Merci Marie-Sarah!
      Si on pouvait être plein, plein de parents à faire cette collection! ;)
      On n’a pas tous le talent de Kate Parker, mais qu’importe, on le fait avec le coeur!

  7. Élise Pedneault dit

    Ce matin, ma fille me disait que le mauve et le rose sont ses couleurs préférées et je réfléchissais à haute voix en me disant qu’il me semblait que je ne lui avais trop rentré ça dans la gorge, et mon chum de me rassurer en me disant que sa chambre n’était pas peinte en rose… Mais c’est pas ma princesse, c’est mon poussin. Et j’ai remarqué que quand j’allais me peser (parce que je me check), elle y allait aussi. Évidemment, elle ne sait pas (encore) ce qu’elle fait, mais j’ai arrêté quand même
    . Maintenant, je le fais seule, et la pesée est à un endroit de la maison où elle ne va jamais. J’ai eu des problèmes de poids et je ne veux pas lui transmettre ce rapport à l’image un peu complexe, mais en même temps, je ne veux pas qu’elle vive ce que j’ai vécu. Ce sont des eaux où il n’est pas toujours simple de naviguer, et on fait ce qu’on peut. Mais je me dit que je ne suis pas trop conne, je n’ai pas la langue dans ma poche, et son père dit qu’elle a mon caractère, ma force selon moi. Mais aussi ma faiblesse?… OK, j’arrête. Fuck.

    • Nos forces, pis nos faiblesse, ils vont en prendre et en laisser. Mais, tu sais ce que je me dis? Même si, un jour, je me rends compte qu’Henri ou Martha ont mes bibittes, ben oui, je vais être fucking triste au début, mais en même temps, je vais les avoir, les ressources. Peut-être qu’ils ne voudront pas de « mon » aide directe, mais je vais savoir où les diriger. Parce que je suis consciente, authentique, pis que je me mets jamais la tête dans le sable. Pis je sais que toi aussi, faque.
      xx

      • Sylvie dit

        J’ai un garçon de 28 ans et une fille de 25 ans. Je l’ai fait pour les 2 dont j’en suis très fière.

  8. Stéphanie dit

    J’embarque complètement! C’est la meilleure arme qu’on puisse leur donner à nos petites demoiselles.
    Je vais faire la même chose. merci!

  9. Que c est beau et vrai! Mes filles ont 33 et 25 ans. Ma plus jeune est dans ce combat de manque d estime et d avoir peur ne n être pas assez ou trop. Je lui répète souvent » retourne à ton essence première ma belle, lorsque tu étais enfant de quoi avais tu peur? » Elle me répond toujours » de rien du tout maman et de personne pas même de moi » tout est là! Merci pour ce beau texte

  10. Kevin dit

    Bonne idée! que plusieurs parents suivent sans, peut-être, l’imaginer. Et n’oubliez pas votre garçon, si vous avez la chance d’en avoir un. L’estime de ces derniers est plus fragile qu’on le croit et disons que la société mène la vie dure à ces petits bonshommes.

  11. Sylvie dit

    J’ai un garçon de 28 ans et une fille de 25 ans et je l’ai fait pour les deux dont j’en suis très fière.

  12. Je suis une maman de deux filles devenues adultes et grand-maman d’un petit-fils et de deux petites-filles alors les filles je connais! J’ai toujours dit à mes filles qu’elles pouvaient devenir ce qu’elles voulaient dans la vie à la condition de mettre les efforts nécessaires pour y arriver et qu’ absolument rien ne leurs était impossible. Mais le plus important était d’y mettre tout leur coeur, d’aimer passionnément et de croire en elles et à la vie. J’entends bien faire de même avec mes petites-filles.

  13. Catherine Williams dit

    Tu m’inspires c’est fou! C’est tellement vrai ce que tu dis…Je ne m’étais jamais arrêté à ça mais à partir d’aujourd’hui, je photographierai ma fille ( ce que je fais toujours! ) mais pas seulement dans ces moments de « cuteness » pour lui démontrer la force, le courage et la persévérance dans les moments plus difficiles! Je cumule dans des petits livres depuis sa naissance , toutes (ou presque) les phrases ou les mots cocasses qu’elle peut me sortir, les activités spéciales qu’on a fait, les moments drôles et les moins drôles et c’est fait sous forme de lettre, je lui écrit à elle! Et si tu me permets j’ajouterai la lettre à Martha dans ce petit cahier pour qu’elle puisse la lire un jour et se rappeler aue l’essentiel dans la vie c’est être bien avec soi même dans son corps et son esprit! Je me répète mais tu es inspirante!
    Catherine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *