Partenariat
Écrire un commentaire

Jouer à l’intérieur ou jouer dehors?

Avez-vous vu passer cette étude plutôt dérangeante sur le niveau d’activité physique des enfants canadiens?

Personnellement, c’est dans La Presse + de samedi dernier, sous la plume de la journaliste Catherine Handfield, que j’en ai pris connaissance. On y apprenait que seulement 9 % des enfants de 5 à 17 ans font assez d’activité physique. Ce qui est recommandé pour leur groupe d’âge, c’est 60 minutes d’activité physique au quotidien. C’est pas tant que ça quand on y pense, surtout en comparaison au temps d’écran de nos p’tits chéris… qui est en moyenne de 35 heures par semaine.

Mais pourquoi nos jeunes bougent-ils si peu?

L’article nous donnait quelques bonnes pistes de réflexion, mais le manque de temps et l’hyperparentalité sont ceux qui ont le plus résonné chez moi.

En gros, on n’arrive pas à concilier nos vies de fous, il est donc plus simple d’asseoir nos enfants devant le iPad que de les envoyer jouer dehors pendant qu’on prépare le souper parce qu’on n’aurait pas le temps de gérer les possibles égratignures, foulures et cassures! J’exagère et caricature ici, on s’entend.

N’en reste pas moins qu’on a, comme société, très peur pour la sécurité de nos enfants. Par exemple, ils sont de moins en moins nombreux à se rendre à l’école à pied ou en vélo, on préfère aller les déposer en voiture… alors qu’augmenter le trafic automobile autour des écoles est assez contreproductif comme « mesure de sécurité », on en conviendra.

#SouvenirsNature

Ce paradoxe d’adulte-parent-protecteur-nostalgique se retrouve dans cette vidéo qui a lancé la nouvelle campagne de Val Nature la semaine dernière. Elle porte sur les différences générationnelles par rapport aux jeux extérieurs.

Les grands-parents et les parents se remémorent de beaux souvenirs de ces moments passés en famille à pêcher, à faire du camping ou de la randonnée…et déchantent assez vite quand ils voient que leurs enfants à eux préfèrent, et de loin, choisir la tablette à une activité familiale en plein air.

Et mes enfants à moi? Qu’auraient-ils choisi entre le iPad et du temps dehors avec moi?

Expérience…

Dimanche matin, il pleut, il vente, c’est dégueu dehors. Je suis en train de me peigner les cheveux dans la salle de bain quand mon Henri, quatre ans, se pointe dans le cadre de porte et me demande s’il peut écouter un film sur le iPad.

Je lui dis alors : Aimes-tu mieux écouter un film ou bien enfiler tes bottes et venir sauter dans les flaques d’eau avec ta sœur et moi?

Il a eu une cinq secondes d’hésitation. J’en revenais pas, ces secondes m’ont paru une éternité. Dans ma tête, j’étais comme : y’a juste deux films dans le iPad, tu les a vus des centaines de fois, sérieux.

Puis il m’a regardé avec un grand sourire et il m’a dit : DEHORS!

On a mis nos impers et nos bottes, on a pris nos parapluies, et on est sortis. Courir, sauter, danser dans les flaques d’eau et chanter sous les averses qui venaient et partaient.

45 minutes à faire ça, juste nous trois. 45 minutes de bonheur. 45 minutes qui resteront gravées juste là (je me pointe le cœur en ce moment.)

Non, je n’ai pas de photos pour illustrer notre quart d’heure mouillés comme des canards. Je ne voulais rien savoir de traîner mon « écran » pendant ce moment (et soyons honnête, je voulais pas scrapper mon iPhone sous la pluie #realtalk).

Je me suis assise le soir venu, et j’ai fait la liste de toutes les activités extérieures/plein air que j’aurais envie de faire avec eux cet été.

Maman a un plan _ SouvenirsNature_ Liste été

Vais-je y arriver? Peut-être que oui, peut-être que non. Mais je vais essayer fort, parce que ce sont ces souvenirs que je veux qu’on se bâtisse… Ce qui ne nous empêchera pas de se faire des soirées-ciména-pyjama-collés-collés, t’sé. Ça aussi, ça fait des beaux souvenirs.

Bon été, on se le souhaite ensoleillée… pis au pire, on sortira les bottes de pluie!

 

 

Ce billet vous a été présenté par Val Nature.

1 commentaire

  1. Ca vient tellement me chercher te vidéo! J’ai passé toute mon enfance dehors mais en habitant à la campagne, c’était facile et tous mes souvenirs de vacances sont liés au camping et c’était génial… Pourtant avec mes cocottes, les laisser « aller », dehors me paraît toujours plus compliqué. Elles sont encore petites cela dit mais y a toujours quelque chose « la plus petite ne maîtrise pas les escaliers, les deux traversent la route n’importe comment, etc. », j’espère juste que ça va aller en s’améliorant et j’ai mis sur ma liste pour l’été prochain: tester le camping en famille!

  2. Quelle bonne idée! Je vais faire une liste moi aussi! Y’a les vacances qui approchent, et ça me rappelle que j’avais envie de visiter une petite ferme avec des chèvres! :)

  3. Geneviève dit

    J’ai la chance d’arriver à la maison avec Léo, 2,5 ans, à 5:00 pm. Hop, il a droit a sa demi heure de télé, et je fais le souper, lavage etc, ou quand il fait beau, on va direct à la pateaugeoire. Papa arrive a ce moment et on va tous dehors en attendant le souper. Après manger, 1hrs au parc ou au jardin communautaire (quand on a pas vraiment de cour….). Je peux pas dire qu’il court pendant une heure, mais il est dehors! Mais j’avoue que ça demande de courrir plus après! Ou je me ratrappe les soirs de pluies! Mais finir à 4:00, ça change vraiment tout. C’est vrai, mes plus beaux souvenirs d’enfance, c’est quand on jouait dehors à la campagne ou l’été sur le bord du fleuve en Gaspésie.

  4. Pingback: Envoye dehors! | Maman a un plan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *