Être parent
Écrire un commentaire

Des coeurs pis des ballounes

Oh, bébé.

Trois ans que tu illumines ma vie. Que tu m’en apprends plus que quiconque sur cette planète. Que tu me donnes le goût de me dépasser, de me sur-humainer. Trois ans que ton cœur et ton sourire sont le soleil de mes jours. Trois ans que tu es venue poser de ta magie sur notre famille, sur ma maternité.

Si je croyais en Dieu, je le remercierais sans cesse de t’avoir mis sur mon chemin. Mais, à’ place, je remercie « la Vie ». À chaque instant, mon babe. Pis ça arrêtera jamais.

Je t’aime. À l’infini. Bonne fête. Des cœurs, pis des ballounes.

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *