Mois: août 2016

Roger l’Ermite et les enfants sauvages

Les écogîtes Chez Roger l’Ermite sont de petits havres de paix plantés au plein coeur d’une forêt magnifique. Selon la légende, Roger travaillait comme bûcheron dans le Parc de la Chute-à-Bull. Personne ne savait d’où il venait ou s’il avait une famille. C’était un grand gaillard à la force impressionnante qui aimait la forêt plus que tout. Après sa journée de travail, il s’affairait à planter autant d’arbres qu’il en avait coupé. Il ne retournait jamais au village où personne ne semblait l’attendre. Il habitait dans le parc, comme un ermite. Nous nous sommes invités sur le territoire de Roger l’Ermite le temps d’un week-end, dans une retraite toute verte. Un grand merci à Roger l’Ermite pour l’accueil et cette bouffée d’air frais dans notre drôle d’été. Et un merci plein de wow à notre merveilleuse photographe Caroline Dostie.

Ce drôle d’été

Pis Marianne, comment s’est passé ton été? (Oui, je me parle parfois à la troisième personne du singulier. Ça me donne un peu de recul.) Ben, je te dirais que je ne comprends pas trop encore où est passé mon été. Alors que j’ai entendu parler de #slowtoute tous les deux jours depuis le solstice, j’ai été exactement dans le mode contraire, soit #danslfondmonléon. Depuis le printemps, j’ai l’impression de courir sur un tapis roulant imaginaire. Je me fais aller les papattes marathon style, enweille let’s go fille, mais sans avancer vraiment. J’aboutis jamais nulle part. Je fais juste suer et avoir des crampes, sur place, encore et encore. Je pense que ça s’appelle toffer la run. On pourrait dire que je traverse une période exigeante. En fait, je corrige : nous traversons une période exigeante, mon chum et moi. Je vous rassure, ce n’est pas notre amour qui est mis à l’épreuve. Ce sont plutôt nos vies professionnelles qui sont en pleine transition, influençant du coup notre vie de famille. Ça bouge autour de nous, entrainant incertitudes et remises en question. Mon doux …

Un dodo à la ferme

Des endroits que je ne pensais jamais visiter, dont l’existence même m’était insoupçonnée, j’en ai visité plusieurs cet été. Notre série Maman a un plan sur la route aura vraiment été extraordinaire pour moi et ma famille. Nous qui avons toujours la bougeotte et qui aimons faire le plein de temps ensemble dans la nature (et dans la voiture!), nous avons été servis. Pour ce qui, vraisemblablement, aura été notre dernière escapade de l’été, nous avons mis le cap sur Magog pour découvrir un gite formidable, La Ferme au pied levé. Ce gite fermier, le nom le dit, est une vraie de vraie ferme où on peut aller passer la nuit et déguster le meilleur petit-déjeuner qui soit le lendemain matin. Oui, je parle bien ici d’un bed & breakfast, mais allez-vous-en pas, là! Le lieu dont je vais vous parler n’a rien de l’idée un peu quétaine qu’on se fait trop souvent de ce type d’hébergement. Attendez de voir les photos, vous n’aurez jamais vu ferme et design aussi bien se marier! On arrive!   …

La rentrée, la magie et le quotidien

Être mère, je trouve ça souvent difficile. La routine, ça épuise parfois, et la somme de petits défis devient bien trop grande. Mais la vie d’une mère, c’est aussi rempli de petites pointes de merveilles : le premier sourire, le premier bisou, le premier dessin, une caresse surprise, un mot doux glissé au coucher, une réflexion (il)logique étonnante, nos enfants sont des magiciens du quotidien. Mon fils, qui opère sa magie dans ma vie depuis sa toute première minute, commence la maternelle dans deux semaines. Nous terminerons alors ce qui aura été le plus bel été de nos vies ensemble. Même si je le sens prêt, une petite partie de moi voudrait le retenir dans l’innocence de l’enfance pour toujours. Que cet été ne finisse jamais, quoi. Hier, comme s’il devait me rassurer pour de bon sur sa capacité à entreprendre cette grande aventure, il a une fois de plus usé de sa baguette magique. Laissez-moi vous raconter. Henri et moi discutons de quelqu’un qu’on aime. Un être d’exception qu’on se compte chanceux d’avoir dans …

Pourquoi j’aime dormir dans une tente Huttopia

Le prêt-à-camper, c’est la vie. Les tentes Huttopia me faisaient de l’oeil depuis plusieurs étés, mais j’hésitais à mettre le prix d’une chambre d’hôtel tout confort avec petit déjeuner continental sur un gros abri en toile beige. Tant qu’à faire du camping, je vais monter ma tente et payer moins cher, que je me disais. Ça, c’était moi avant. Avant que j’ai la chance d’essayer une tente Huttopia dans le magnifique parc national du Mont-Orford.  Je n’avais aucune idée à quel point l’expérience du glamping pouvait être satisfaisante pour la mère de jeunes enfants qui en a plein son casss’ de tout organiser pour tout le monde. Le glamping, c’est un néologisme très LOL issu de la contraction entre glamour et camping. C’est du camping douillet où on n’a pas besoin de tout, tout, tout apporter parce qu’une grande partie de l’équipement est fournie. C’est l’expérience de la nature avec un raccourci… et un vrai lit. Voici pourquoi j’ai vraiment eu du plaisir à dormir dans ma tente Huttopia : Il y a deux « chambres » en tissu opaque : une pour …