Conciliation, Portraits
Écrire un commentaire

MAP au travail : Michelle Marcoux

Il faut beaucoup aimer son métier pour en parler avec passion comme Michelle le fait.

Cette maman de quatre enfants, qui complète son baccalauréat à temps partiel, en plus de pratiquer son métier d’infirmière a tout pour nous impressionner. Elle mène sa barque comme pas une, avec sourire et humour. Oh, et il dirait aussi : « AVEC DE L’ORGANISATION! » On n’en doute pas une seconde. Imaginez, elle a même pris le temps de répondre à nos questions! #vraimentorganisée

Michelle et fille

Qu’est-ce que tu aimes le plus de ton travail d’infirmière au 8-1-1?

J’adore mon métier. J’aime aider les gens et les conseiller pour les aider à prendre leur santé en main. J’aime être en contact avec d’autres humains!

Peux-tu nous décrire une journée typique dans ta vie de maman et travailleuse?

Je me lève habituellement vers 4h45 pour quitter la maison à 5h30. Comme j’ai la chance d’avoir une maison multigénérationnelle, ma mère monte s’occuper des enfants quatre matins par semaines.

Je termine de travailler à midi. Je reviens à la maison pour 13h15. J’enclenche souvent une ou deux brassées de lavage, je planifie et organise le reste de la journée, je prends des rendez-vous, je retourne des appels. Brefs, je fais de la gestion de maisonnée. Il m’arrive aussi de profiter de ces deux heures de « liberté » pour aller au gym ou faire une sieste (parce que 4h45 du matin c’est vraiment tôt pour se lever).

Les enfants commencent à revenir de l’école vers 15h. Je leur offre une collation et je vide les boîtes à lunch qu’ils ont soigneusement déposées sur le comptoir en rentrant. (Haha! Ben non! La plupart du temps je les ramasse quelque part entre deux souliers pleins de sable dans l’entrée.)

Si les enfants ont des devoirs à faire, ils les font à ce moment, sinon ils sont libres de vaquer à l’activité de leur choix. Vers 16h, je vais chercher la plus jeune au CPE. À mon retour je commence à préparer le souper. On mange habituellement vers 17h30. Ensuite, vers 18h00, les enfants prennent douche et bain à tour de rôle. Avec quatre enfants, « l’heure du bain » prend toute sa signification… puisque ça se termine vers 19h00! Puis, on fait de la lecture, on peut écouter un peu de télé tous ensemble aussi. Je les couche vers 19h30. Je termine ensuite de ramasser la maison, je passe un peu de temps sur mes réseaux sociaux et vers 22h00, hop! Dodo!

Enfants coloriage

Qu’est-ce qui a changé dans ta carrière depuis que tu es mère?

J’ai changé de milieu de travail. Je travaillais autrefois en centre hospitalier. Je n’arrivais jamais à partir du travail en raison du manque d’infirmières. Je me retrouvais souvent à travailler en temps supplémentaire, dans des conditions souvent difficiles. Quand je rentrais à la maison j’étais épuisée. J’ai donc réorientée ma pratique professionnelle afin de pouvoir être plus disponible pour mes enfants. Ils sont ma priorité.

As-tu une compétence professionnelle qui t’aide à bien vivre ta maternité?

Ma capacité d’écoute et le fait d’avoir développé avec les années une plus grande empathie. Avec les enfants, il faut savoir être à l’écoute pour bien déceler ce qu’ils veulent nous faire comprendre. Il faut aussi être capable de se mettre à leur place pour comprendre l’intensité de leurs émotions et les amener à arriver à les gérer de façon adéquate.

Quel est ton meilleur truc de conciliation travail-famille?

Un mot : ORGANISATION! À la maison, j’ai un tableau blanc effaçable où tout est inscrit. Si je sais ce que j’ai à faire, que je sais où sont les priorités, j’arrive à jongler avec tout. Le tableau permet aussi aux enfants de réaliser tout ce que je fais. Souvent, si je leur demande, ils m’aident. Ils apprennent à faire fonctionner notre famille en équipe.

Dans ta vie professionnelle, qu’aurais-tu aimé savoir plus tôt?

J’ai été élevée par une mère infirmière auxiliaire, donc je connaissais déjà les conditions de travail des infirmières. La seule chose que je regrette est de ne pas avoir complété mon parcours universitaire avant d’avoir des enfants. Présentement, je dois donc concilier travail, maternité et étude, et ce n’est pas toujours simple.

Quelles sont tes ambitions?

Éventuellement, quand j’aurai terminé mon bacc, j’espère avoir l’opportunité d’obtenir des postes avec plus de responsabilités.

As-tu une working-mom modèle?

Non, je suis mon propre modèle. Parce que c’est à chaque mère de définir ce qui lui convient.

Quelle devise résumerait ta vie de mère qui travaille?

« Dormir, c’est pour les faibles! »

Michelle! Quelle inspiration tu es pour nous! On te souhaite de les terminer, tes études, de l’obtenir, ton poste avec plus de responsabilités (tu en as tellement à la maison, c’est clair que tu es une top pro), mais, surtout, on te souhaite un peu de sommeil ;)

Pour lire nos autres portraits, c’est ici! Ou bien, suivez le hashtag #MAPautravail sur Instagram!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *