Mois: janvier 2017

Un vendredi pas mal YAY

Oh mon doux, c’est vendredi. LE vendredi. Le vendredi que j’attendais avec impatience et anxiété. Beau mélange. Au moment où vous lisez ces lignes, mon derrière est probablement assis dans un avion ou bedon dans le sable parce que, pour la première fois de ma vie de mère, je vais prendre une semaine de vacances avec mon mari. Oui, oui, nous deux tout-seuls avec pas nos enfants. Je capote. Je suis pas mal certaine que ça va nous faire du bien, mais en même temps je me demande comment je vais feeler d’être si loin de mes deux cocos pendant huit jours. Je sais qu’ils seront traités aux petits oignons, dans leur maison, par leurs grands-parents, et qu’ils ne s’ennuieront probablement pas de moi une minute. Mais moi, hein? Moi, je vais m’ennuyer. Et être vraiment contente de pas me faire réveiller deux fois par nuit. Bref. Paradoxes, pis toute. Je vais sûrement pas résister à instagramer un peu, mais, d’ici mon retour, je vous laisse avec mes coups de coeur des derniers jours : …

J’ai pu de garderie

Au courant de la dernière semaine, j’ai appris que la garderie de ma fille fermait. Aujourd’hui. Aujourd’hui, c’est sa dernière journée dans sa garderie en milieu familial si parfaite. Ce sont des choses qui arrivent, ce n’est pas la fin du monde, le soleil va se lever lundi prochain. Mais lundi, mon rayon de soleil à moi, elle n’aura pas de garderie pis moi je vais quand même avoir à travailler, hein? Puis-je vous dire que j’ai passé ma semaine à faire des appels dans des garderies, à faire la mise à jour de son dossier sur le site « Ma Place (très lol) 0-5 », à paniquer, à me calmer, à chialer, à penser lâcher ma job pour m’occuper d’elle moi-même merci beaucoup, à me rappeler que je l’aime, ma job, et à demander des références sur Facebook. C’était ben fun. Simili-bonne-nouvelle Je lui ai trouvé une place à temps partiel au CPE où allait mon garçon avant d’entrer à l’école, yay! Mais cette place ne s’ouvre que le 20 mars. Donc, d’ici au 20 mars, …

Pourquoi la tendance du hygge me parle tant que ça?

Comme vous tous sûrement, j’ai été surprise par le nombre d’articles sur le hygge (qu’on prononce hou-ga en français), cet art de vivre à la danoise, qui pouvait s’écrire vers la fin de 2016. Tout le monde y est allé de son exploration de la tendance… ou de son agacement devant l’explosion de ladite tendance. Moi, j’ai tout dévoré. Il y avait quelque chose qui me parlait vraiment dans ce concept coocooning scandinave. Mais quoi, justement? Qu’est-ce qu’il y avait de si nouveau pour moi, la Nord-Américaine, déjà pas mal adepte de l’art de vivre dans mon cocon? Eh bien, laissez-moi vous dire que c’est lorsque j’ai mis bout à bout mes (beaucoup trop) nombreuses lectures sur le hygge que j’ai fini par comprendre mon attirance. C’est l’humain. Le regroupement d’humains. La mise en commun du cocon. Hygge. Vous voyez, le principe de base du hygge, c’est de s’allumer des chandelles (très important, les chandelles ou autre lumière diffuse) pis de prendre son temps, relax… avec du monde qu’on aime, en bas de laine. C’est …

bricolage au mbam

Une visite au MBAM en famille!

J’adore aller au Musée des beaux-arts avec mes enfants. Année après année, découverte après découverte, cette sortie reste dans mes préférées. Je vous mentirais si je vous disais que je n’ai jamais eu droit à un sourcil suspicieux du genre : « Es-tu en train de nous dire n’importe quoi pour te penser bonne, Odile Archambault? Des enfants dans un musée, pour vrai, là? » Et pourtant. Je ne me pense pas bonne pantoute, mes enfants ne sont pas meilleurs que les vôtres, c’est juste que le MBAM a vraiment compris comment organiser ses activités pour que toute la famille s’y sente accueillie et que les enfants y soient… divertis! Nouvelles installations. C’était vrai avant, ce l’est encore plus maintenant! Avec son nouveau (magnifique!) Pavillon pour la Paix, le musée vient de bonifier l’expérience « famille » de manière phénoménale. Les nouveaux locaux, sont tout simplement à couper le souffle. Attendez de voir les murales, la luminosité, les jeux dans la salle d’accueil, le néon soufflé dans l’escalier : c’est beau, inventif, intelligent et généreux. Les activités, elles, sont …