Mois: février 2017

Un nouveau classique hivernal!

Maman a un plan sur la route a repris du service cette semaine, oh que oui. En plus, on vous revient avec une super idée de sortie pour la relâche (ou pour n’importe quel jour d’hiver que vous aurez de lousse en famille) : le Parc Oméga! Ce parc animalier hors du commun est évidemment très agréable à visiter l’été (Marianne y a même dormi!), mais je pense que j’ai encore plus aimé ma visite hivernale. Voyez pourquoi! Bref, pour nous, le Parc Oméga sous la neige, c’était une première, mais j’ai pas mal le feeling qu’une petite visite annuelle s’imposera dorénavant. C’est pas mal ça, un classique instantané, hein? Merci à Caroline Dostie pour les si belles photos! Merci à Serge Lussier qui nous a fait visiter le Parc avec tellement de passion. On a déjà hâte de revenir!    

Un dîner-causerie #passionconciliation, ça vous dit?

Vendredi prochain, venez dîner avec nous! On a été invité par le FCTMN (femmes du cinéma, de la télévision et des médias numériques) à animer un dîner-causerie sur la conciliation travail-famille, notre sujet crunchy chouchou! Tout le monde peut se procurer un billet, pas juste les membres du FCTMN, et le prix inclut le repas. Chouette, hein? En plus de manger du bon manger et de discuter-rigoler avec nous, vous pourrez entendre les propos de notre invitée, Marie-Hélène Lebeau-Taschereau, productrice chez KOTV. Nous la questionnerons, entre autres, sur son lâcher-prise légendaire, et nous sommes certaines qu’elle vous inspira… on n’en dit pas plus pour l’instant :) Ça se passe à l’Inis de 12h à 13h15 et on vous y attend nombreuses! D’ici là, bon week-end, les amies xx Dîner-causerie Maman a un plan 24 février à 12h à l’Inis (301, boul. Maisonneuve Est, Montréal) Billets en vente au coût de 25$ pour les membres du FCTMN et 35$ pour les non-membres, le repas est inclut dans le prix. Pour acheter votre billet, c’est par ici!

Lâchez pas, les parents!

L’activité hivernale la plus populaire pour les jeunes familles, c’est pogner des virus. Nous avons passé la dernière semaine à Sainte-Justine avec notre aînée, hospitalisée pour un sérieux bronchospasme, un état de détresse respiratoire déclenché par ce qui avait tout l’air d’une grippe. Notre plus jeune a aussi manqué toute une semaine de garderie en janvier pour ne pas contaminer les amis avec ses microbes expectorés aussi fréquemment que violemment. Mon mari est si congestionné, il pourrait tenir la vedette d’une publicité de médicament anti-rhume, version état lamentable pré-ingestion de drogue (je t’aime, minou). Et la seule et unique Odilou Archambault se remet de trois longues semaines su’l carreau. Sur 25 jours ouvrables depuis le retour des Fêtes, nous avons dû garder les enfants à la maison près de la moitié du temps. Ma game de motivation d’absences n’a jamais été aussi on point. De mon côté, mon système immunitaire, tel un village gaulois boosté à la potion magique (au gingembre), résiste encore et toujours à l’envahisseur. J’interromps donc mes lavages de main fréquents et mon rattrapage de job infini pour rendre hommage à …

Notre première fois en patins

Cet hiver, j’ai enfin embrassé ma nordicité (LOL) depuis que je suis mère. Pour la première fois depuis une vingtaine d’années, j’ai patiné. Vingt ans, ça semble long, mais c’est tout de même une estimation réaliste. Quand j’ai lacé mes patins, je ne me rappelais plus à quand remontait la dernière fois: « Il me semble que je chaussais les patins de ma mère, donc que j’habitais encore chez mes parents… WOH, ÇA FAIT LONGTEMPS EN TITI. » Nous sommes donc allés à la patinoire du parc Lafontaine par un dimanche après-midi ensoleillé. Les filles étaient excitées comme des puces, j’en pouvais pu de m’extasier devant une si belle journée, on allait rejoindre des amis, bref, c’était une première prometteuse. Voici ce qui en a fait une première réussie! Louer pour essayer Je ne voulais pas me bâdrer d’acheter ou d’emprunter de l’équipement avant de savoir si l’activité allait plaire aux enfants. C’est pourquoi nous avons loué nos patins, un casque pour Léonie (Alice avait déjà le sien) et un support, cette espèce de marchette à glace que les tout-petits utilisent pour …