Tous les billets publiés dans: MAP au travail

Mère travailleuse : ce que j’ai appris

Dans la vie, je pense ben trop. Je me pose plein de questions. J’analyse toute. Je me rends compte que cette curiosité naturelle fait en sorte que je suis constamment à la recherche de réponses et d’idées nouvelles. Je veux tout savoir, tout comprendre. Ça m’aide à trouver du sens dans ma vie trépidante et mettre des mots sur des situations qui m’échappent. #intellectuellemuch Quand je me suis frottée au challenge de la maternité, j’ai passé mon congé à chercher des blogues de mamans comme moi. Quand j’ai voulu décrypter le mystère de la conciliation travail-famille, je me suis procuré une douzaine de livres sur le sujet. J’ai aussi la chance d’exercer un métier où je rencontre beaucoup de femmes qui se distinguent, qu’elles soient militantes ou gestionnaires dans une grande entreprise. Après toutes ces années, j’ai accumulé un bon bagage de connaissances, notamment sur ce double rôle de mère et de travailleuse. Je dis « bon bagage », mais ça pourrait aussi être « une somme absurde de savoirs sachant le nombre d’heures moyen que je dors par nuit ». C’est pourquoi j’ai …

Quand congé de maternité rime avec changement de métier

Envie de ralentir, découverte de nouveaux intérêts, besoin de flexibilité, nouvelles priorités. Ce ne sont que quelques-unes des raisons qui poussent les mères en congé de maternité à remettre en question la voie professionnelle qu’elles avaient empruntée avant de devenir mères. Voie sur laquelle, en principe, elles devraient retourner une fois le congé terminé. C’est le portrait que nous fait Andrée-Anne Pelchat, conseillère en orientation, de la clientèle qu’elle guide jour après jour. En fait, c’est 30% de ses clients qui consultent pendant ou suite à un congé parental. C’est vraiment beaucoup, mais quand je pense à toutes les mères autour de moi qui ont pensé changer de carrière (hein, que celle qui n’a pas rêvé d’ouvrir un magasin pour enfants se manifeste, je ne la connais pas), ce chiffre ne m’étonne pas tant que ça. On pourrait croire que c’est principalement le difficile équilibre de la conciliation travail et famille qui amène tant de femmes à consulter, mais il n’en est rien, nous dit l’experte. Selon elle, c’est un peu comme s’il y avait …

Notre première série de capsules web!

On est pas mal fières de vous dire qu’on vous a préparé notre première série de capsules web 100% Maman a un plan! Totalement en lien avec notre thématique automnale sur les mères qui travaillent, les trois épisodes de la série touchent à beaucoup de sujets et répondent à bien des questions que nous recevons souvent. En passant de : Qu’est-c’est vous faites de vos journées, les blogueuses?, à Gagnez-vous votre vie avec ça?, jusqu’à C’est quoi, au juste, Maman a un plan?, on répond à plein de questions… et bien plus! C’est donc un rendez-vous sur notre page Facebook pour les trois prochains mardis! N’hésitez pas à nous poser d’autres questions en commentaires ici ou bedon dans les commentaires sur Facebook! On répondra à tout, tout, tout :) Merci mille fois à Jean-Philippe Audet pour la réalisation et à Chloé Lacasse pour la musique! xx

Condamnées à la culpabilité, non merci!

La culpabilité, c’est une émotion tout à fait normale que l’on ressent quand on fait quelque chose de mal, de pas gentil, de pas bien, voire, de criminel. Alors, s’il y a une chose qu’on est fatiguées d’entendre, de lire et de voir autour de nous, c’est que les mères se sentent coupables de travailler. Parce que, est-ce que c’est si mal que ça, aller travailler? Non. Donc, comment diable ce terme a-t-il pu faire son chemin comme cela dans l’inconscient collectif pour qu’on l’associe si souvent à la réalité des mères qui travaillent? Ça n’a pas de bon sens que tant de femmes se tapent sur la tête alors qu’elles ne font rien de mal. La culpabilité de camouflage Avez-vous remarqué que, nous, les mères, sommes des professionnelles du camouflage? Cacher une tache de ketchup sur notre chemise? Facile. Masquer une nuit sans sommeil? Pfff, y’a rien là avec un bon cache-cernes. Dissimuler une douzaine de livres post-grossesse? Allô, la gaine. Parce que, hey, qu’est-ce que les gens vont penser de nous si on …

« Pourquoi je travaille », un aide-mémoire

Quand on a des journées un peu moins faciles dans nos vies de mères qui travaillent, on a parfois besoin de se rappeler : « Mais pourquoi qu’on fait ça don’? » Voici la liste que nous avons chacune d’épinglée sur notre frigo pour nous rappeler pourquoi on aime travailler! La liste à Odile Ça me permet de réaliser des projets un peu fous que je rêvais de faire. J’aime l’indépendance que ça m’apporte, financièrement et intellectuellement. Je donne un bon exemple à mes enfants, celui d’une femme qui choisit sa voie. Ça m’aide à calmer mon anxiété monétaire. Héritée de ma mère qui l’avait elle-même héritée de son père. #liensdusangjusquedanslesangoisses Quand j’ai des meetings, ça me donne des bonnes raisons de me mettre cute. J’en n’ai pas tant, faque c’est cool. J’ai l’impression d’être utile, surtout quand j’écris des textes dans lesquels des gens se reconnaissent. J’aime ça rencontrer des gens talentueux, je les trouve inspirants. Ça me permet de travailler tous les jours avec une de mes meilleures amies. Je sais que si un jour …