Mois: juin 2013

Avoir une famille nombreuse ou pas?

Jamais je n’aurais cru qu’il était possible d’aimer autant. J’entendais des amis s’inquiéter du fait qu’il n’aimerait peut-être pas autant leur deuxième enfant autant que le premier. Pour moi, je savais que c’était impossible. J’ai toujours pensé que l’amour qu’on a dans le cœur était infini. À preuve, lorsque je rencontre une nouvelle copine, je n’aime pas moins celle d’avant. J’ai deux bonnes copines, une ancienne et une nouvelle, c’est tout : je n’aime pas moins la première pour faire de la place à la deuxième. Eh bien, j’ai pu vérifier cette conviction que j’avais avec l’arrivée de Martha. Je l’aime autant qu’Henri, et ce n’est pas au détriment de celui-ci. Je les aime tellement, ils me rendent si heureuse, que je ne peux que m’imaginer tout l’amour qu’on doit ressentir quand on a trois ou quatre enfants. Je comprends maintenant ce qui peut pousser certaines personnes à vouloir des familles nombreuses : c’est enivrant tout cet amour! Est-ce que j’aurai d’autres enfants? Je ne sais pas, je trouve que deux, pour nous, c’est parfait…pour l’espace, les finances, …