Année: 2014

Le Maine en famille – Nos coups de cœur

Henri a trois ans et, depuis qu’il est né, nous sommes allés dans le Maine trois fois… On commence donc à avoir nos petites habitudes ;) On y va aussi souvent parce que (1) on aime la mer et (2) parce que 5 heures de voiture, c’est vraiment pas si long. Quand les enfants seront plus grands, on pensera allonger notre road trip jusqu’en Virginie ou en Caroline, mais pour l’instant, c’est parfait. Si jamais vous pensiez aller y faire un tour cet été, voici mes suggestions family-friendly. Dormir Je ne suis pas « camping » pantoute, pour moi, c’est tout sauf reposant. Donc, si vous cherchez à vous loger, tout en restant dans le quand même abordable, je vous conseille le motel Misty Harbor à Wells. Chaque fois, nous prenons une unité avec une chambre, une petite cuisine et un salon. Ça fait qu’on peut se faire à manger pour économiser sur les restos mais, surtout, qu’on n’a pas besoin de se coucher lorsque les enfants font dodo ;) Se baigner/Jouer dans le sable J’adore la …

L’origine du plan

Henri n’avait que quelques heures, que je pleurais et pleurais, et pleurais. Ma vie entière est sortie en pleurs. Des peurs, des angoisses, des cauchemars, des colères se sont installés. Je pensais vivre le « baby blues » et je m’accrochais à mon Mieux Vivre qui disait que cet état pouvait durer de quelques heures à trois semaines chez certaines femmes. Je me rattachais à cela en me disant : « Trois semaines, je vais y survivre! » Mais au fond de moi, je savais… Les fameuses « trois premières semaines » sont passées. J’ai alors ressenti une petite accalmie… mais rien d’incroyable. En fait, je crois que je venais de m’habituer à mon nouvel état : j’étais nulle, dépassée, laide, mon chum allait m’abandonner et mes amies ne se repointeraient jamais chez nous. Je pleurais. J’aurais tant voulu que mon fils adoré soit tombé sur une autre mère, il méritait mieux que moi. La goutte de trop. Henri venait d’avoir deux mois quand, après l’avoir allaité, je me suis fait mal au dos. J’ai paniqué. Complètement. Cela ne s’arrangeait pas, alors, …