Être parent, Défis, Parentalité
11 commentaires

Un jour, j’aurai le temps

Je ne sais pas trop pourquoi, mais comme c’est l’été, je me suis angoissée à me dire : Mais là, il faut que je me repose!! Comment ça se fait que je suis « en vacances » pis que je suis quand même fatiguée, hein, HEIN? Ce qui a bien sûr eu comme effet de me stresser… encore plus ;)

Prendre du temps

La mère fatiguée et dépassée que je suis a été invitée à participer à une séance de yoga très intime pour souligner le lancement du tout nouvel album de Jorane, Mélopée. La généreuse musicienne nous a joué son album (magnifique, j’en avais des frissons) pendant qu’Annie Langlois, la co-fondatrice de Mon yoga virtuel.com, nous guidait tout doucement.

À la fin du lancement, je suis allée remercier Jorane pour ce moment qu’elle venait de nous faire vivre, et devinez de quoi on a fini par parler? Bah oui, de notre vie de mère, du temps qui nous manquait : que ce soit pour nous, pour créer, pour boire un thé tranquille, etc. Et, sans même le savoir, elle m’a dit LA chose que j’avais besoin d’entendre pour me calmer les nerfs : Un jour, le temps va revenir.

Je suis sortie de là en me disant que, voilà, j’acceptais.

Que (1) en ce moment, je n’ai pas de temps et je suis fatiguée : ce n’est pas éternel, les enfants, ça finit par grandir, t’sé. #ThisTooShallPass

Et que (2) oui les vacances finissent bientôt (genre, aujourd’hui pour moi), pis je vais être fatiguée cet automne. So what? C’est pas comme si j’étais pas habituée, ha! L’assumer, c’est déjà beaucoup, et c’est fou le bien que ça me fait.

Je suis d’attaque pour ce qui s’en vient, de toute façon, y’a jamais rien de parfait. Faque : GO!

Mes deux yogis ;)

Mes deux yogis

Et vous, z’avez passé de belles vacances? Pis si vous l’êtes encore, profitez! 

 

11 commentaires

  1. Je vois que nous sommes toutes dans le même bateau! J’ai justement écrit un texte sur le sujet cette semaine :-)

    Nous sommes dans cette période de l’été où on voit l’automne arriver et où on se demande si on a assez profité de la belle saison, si nos vacances nous ont reposé, si on est d’attaque pour la rentrée…

    Les enfants, ça prend beaucoup d’énergie, mais c’est tellement formidable de passer du temps avec eux! On se reposera plus tard ;-)

  2. Julie Poirier dit

    Ben oui! C’est la vraie vie… Mais à mesure que les poussins grandissent, c’est vrai qu’on gagne du temps. Les élever à devenir autonomes, c’est la clé, à mon avis! Bon retour! Quant à moi, il me reste une semaine… et j’en profiterai au max! xxxx

  3. Quand on est dans la vingtaine, on a tellement de temps pour nous qu’on finit par s’ennuyer. On pense alors à faire des enfants. Notre monde change du tout au tout le jour de la naissance du premier. On se rend bien compte que d’avoir UN enfant prend beaucoup de temps. Au début c’est ok parce que cette petite boule d’amour nous « entertain » jour et nuit avec ses sourires et ses nouveaux bruits. Après quelques mois, on se dit: « Pourquoi pas un deuxième? Ça ne peut pas être bien pire. » Le 2e arrive et le 3e, 4e, etc. Peu importe le nombre, on finit tous dans la même situation. On manque de temps.

    Dans la trentaine, on ne sait même plus ce que veut dire le mot temps. Probablement juste le premier son qu’à fait nos enfants « tan tan » ou un diminutif du mot « attends » qu’on dit trop souvent.

    Dans la quarantaine, nos enfants sont maintenant grands. Ils s’habillent seuls, se nourrissent par eux-mêmes (tant qu’il y a assez de bouffe dans le frigo), et veulent tout faire par eux-mêmes. Good!!!! Ça libère l’agenda un tantinet. Ce qui est moins libéré est le cerveau, et plus particulièrement la partie ‘inquiétude’ et ‘imagination fertile’. On peut bien vaquer à nos occupations mais si les enfants-maintenant-grands ne sont pas dans les parages, notre temps libre se passe à imaginer toutes sortes de choses qui pourraient être en train d’arriver à nos enfants et on s’inquiète. Donc oui, on a du temps libre, mais il se peut qu’il ne soit pas aussi agréable qu’on pourrait penser.

    Cinquantaine. FREEDOOOOOOOMMMMM! Les enfants partent de la maison et ils sont rendus assez responsables pour qu’on ne s’en inquiète plus autant. C’est le temps de voyager, de sortir, et de faire tout ce qu’on aurait aimé faire dans la trentaine. En plus, on a la liberté financière de le faire! Bonheur!!!! Euuhhh, attends là. Tout à coup que les enfants auraient besoin d’argent? On devrait peut-être en garder de côté. Tout à coup que les enfants ont besoin d’aide? On ne devrait pas partir en voyage trop longtemps non plus.

    Soixantaine. RETRAITE YOUPPI!!!!!! Là on en a du temps! « Maman, garderais-tu mes enfants cette semaine, la garderie est fermée? » Garder les petits-enfants? Oui oui, on va dépanner. Et dépanner…et dépanner…

    Soixante-dizaine et plus.
    Tic tac tic tac tic tac. « Je me demande bien si on aura la visite des enfants aujourd’hui. Il me semble que les journées sont longues. »

    _______

    Bonne journée! ;o)

    • Odile dit

      Comme quoi faut profiter du mieux qu’on peut de toutes ces périodes, hein? hihi ;)
      Bonne journée aussi!!

  4. C’est vrai qu’elle fait super gros du bien, cette phrase : « Un jour, le temps va revenir. » Merci à Jorane et à toi de l’avoir partagée! :) Je me sens plus sereine, tout d’un coup :D

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s