Être parent, Défis, Parentalité
2 commentaires

D’ombre et de lumière

Beau-fils et moi avons une magnifique relation et, très sincèrement, je ne l’échangerais pour rien au monde. Cela dit, soyons honnêtes : être belle-mère est sans aucun doute le rôle le plus ingrat du monde. Voilà. C’est dit.

Au théâtre et au cinéma, la personne qui contribue à l’histoire sans en être l’acteur principal est appelée rôle de soutien. J’ai l’impression qu’on ne pourrait pas mieux définir ce que c’est qu’être beau-parent : savoir prendre sa place en toute discrétion, appuyer les parents et l’enfant de notre mieux, le tout, en veillant à ne surtout pas leur voler la vedette. On s’implique donc, mais sans trop que ça se voit.

On contribue à faire respecter les règles, mais on ne fait pas d’éducation. On gère la logistique, mais personne ne s’en rend vraiment compte. On participe financièrement, mais on n’est pas impliqué(e) dans les décisions. On veille à ce que Beau-Fils ne manque de rien, mais on n’aura pas de carte de fête, puisque la fête des beaux-parents n’existe pas. Bref, on est aimant(e) – rassurant(e) – attentif(ve) – opérationnel(le), mais… dans l’ombre. (Et ce, même si malgré tout, l’enfant trouve parfois que l’on prend trop de place par le simple fait de notre existence, mais cela fera l’objet d’un tout autre billet).

***

Je me souviendrai longtemps de la fois où Beau-Fils est allé à l’hôpital à l’issue d’un match de hockey trop mouvementé : des heures d’attente seule à la maison à me faire un sang d’encre pendant qu’il était entouré de ses deux parents. J’aurais tant voulu être là, mais ça n’était tout simplement pas ma place. Je me souviens aussi des jeudis soir à me chercher des occupations pour préserver leur « soirée de gars » et ne pas me sentir de trop. De ces 22 décembre à organiser en douce de vrais-faux souper de Noël parce qu’il était si triste de ne pas pouvoir se séparer en deux le 24 au soir. De ses dîners de fête, seul avec ses deux parents, auxquels je n’étais pas conviée (parce qu’il a bien le droit d’avoir ses parents à lui tout seul une fois de temps en temps) mais pour lesquels j’avais suggéré des idées cadeaux. Et de tous ces événements où papa et maman sont évidemment les seuls référents, mais dans lesquels je m’implique incognito, en y mettant toutes mes tripes parce que je ne sais pas faire autrement.

***

Contrairement à Papa et Maman avec qui le lien est indéfectible, rien n’est jamais gagné pour Belle-Maman. Chaque matin il faut reconquérir Beau-Fils. Et ce, quels que soient les sacrifices que l’on fait pour cet enfant qui n’est pas le nôtre : on ne s’en occupe pas pour en retirer de la reconnaissance. Et celui-ci, parce qu’il est enfant justement, n’a pas à être noyé dans nos états d’âme. Nous ne sommes que la pièce rapportée dans une équation déjà suffisamment complexe. Alors, on se raccroche aux beaux moments, parce qu’il y en a plein, et que sans eux on ne serait pas là. Puis, on écoute notre amoureux, qui si souvent nous répète qu’il ne sait pas comment il ferait sans nous.

Et l’ego?

Les médias ont récemment fait la manchette avec l’histoire d’un père et d’un beau-père qui ont, ensemble, accompagné la mariée jusqu’à l’autel. La photographe de l’événement a ainsi conclu son récit des faits : “Families are what we make them… make it about your kids and not your ego”. Les familles sont à l’image de ce que nous en faisons. Faites en sorte qu’il s’agisse de vos enfants et non de votre ego.

Amen.

Publicités
Cette entrée a été publiée dans : Être parent, Défis, Parentalité

par

Gestionnaire culturelle et passionnée des arts, j'ai trouvé le moyen de mettre de la créativité dans tous les aspects de ma vie. C'est ainsi que j'innove jour après jours dans l'art de recomposer une famille. Maman de deux et belle-mère de un, je suis devenue spécialiste du compromis, de l'abnégation et de l'auto-dérision. Et rien ne me fascine plus que les imperfections de ma parfaite famille.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s