Année: 2016

Quand congé de maternité rime avec changement de métier

Envie de ralentir, découverte de nouveaux intérêts, besoin de flexibilité, nouvelles priorités. Ce ne sont que quelques-unes des raisons qui poussent les mères en congé de maternité à remettre en question la voie professionnelle qu’elles avaient empruntée avant de devenir mères. Voie sur laquelle, en principe, elles devraient retourner une fois le congé terminé. C’est le portrait que nous fait Andrée-Anne Pelchat, conseillère en orientation, de la clientèle qu’elle guide jour après jour. En fait, c’est 30% de ses clients qui consultent pendant ou suite à un congé parental. C’est vraiment beaucoup, mais quand je pense à toutes les mères autour de moi qui ont pensé changer de carrière (hein, que celle qui n’a pas rêvé d’ouvrir un magasin pour enfants se manifeste, je ne la connais pas), ce chiffre ne m’étonne pas tant que ça. On pourrait croire que c’est principalement le difficile équilibre de la conciliation travail et famille qui amène tant de femmes à consulter, mais il n’en est rien, nous dit l’experte. Selon elle, c’est un peu comme s’il y avait …

J’ai demandé à mon fils si j’étais une bonne mère

Champion! Championne! Bravo! Oh t’es bon! Que t’es bonne! Je t’aime. Ça, c’est moi qui parle à mes enfants. Je sais, je m’auto-tape sur les nerfs. Je suis juste pas capable d’arrêter. Ce n’est pas le je t’aime, le problème. C’est tout le reste, le surplus de. Mais que voulez-vous, je suis si fière d’eux qu’au moindre « déblocage », « apprentissage » ou « dépassement », je suis dans tous mes états. Je ne fais même pas semblant, je me sens vraiment comme ça. Il faudrait peut-être que j’arrive à le contrôler… Mais pas le je t’aime, non, le je t’aime, je l’arrêterai jamais. Et moi? C’est en réfléchissant à ça (à mon peut-être-assurément-trop-plein de rétroactions positives), pendant qu’on se collait en lisant un beau livre la semaine dernière, que ma question a poppé. J’avais envie de savoir ce qu’Henri avait à dire sur le sujet. Est-ce qu’il me trouve aussi « bonne » que moi je le trouve « bon »? Est-ce que je suis si fatigante avec mes compliments qu’il en a oublié que « les autres » aussi peuvent être « bons »? Je me …