Défi 6 mois sans achat
1 commentaire

Défi 6 mois sans achat : février moins fafa

Après un mois de janvier tranquille, février m’a testée. Un peu. Juste assez pour que je réalise dans quoi je m’étais embarquée.

Les brassières.

Ce mois-ci, après plusieurs années de loyaux services, deux de mes trois brassières ont décidé de rendre l’âme, à quelques jours d’intervalle. Deux! 66% de mon stock de brassières! J’ai voulu me faire accroire que les déchirures leur donnaient un petit look de dentelle… Et je les ai sacrées aux vidanges.

Je suis retournée aux camisoles un peu molles, un peu sport et un peu laides que je portais avant d’avoir des seins. En fait, je devrais plutôt écrire : que je portais avant d’aimer mes seins. Je ne suis pas encore prête à assumer le no bra. Mais je ne sais pas si j’assume non plus ces top hideux. J’ai encore quatre mois pour y penser.

Les (estique de) mitaines.

J’ai aussi eu une émotion quand Alice m’a annoncé avoir perdu ses mitaines un beau mercredi soir, alors qu’une sortie aux glissades sur tube était prévue lors de la journée pédagogique du vendredi. À 36 heures d’avis, je doutais pouvoir dénicher une autre paire de mitaines chaudes par le troc ou l’emprunt. J’ai donc entrepris de fouiller « la réserve », un immense sac où tous les accessoires d’hiver dépareillés sont entreposés. Et, alléluia, j’ai trouvé des mitaines de rechange! Puis, devinez quoi? Elle a retrouvé ses premières mitaines! Pendant deux bonnes semaines, Alice a eu deux paires de mitaines. Jusqu’à ce qu’elle perde ses mitaines de rechange dans un autobus. Évidemment. C’était vendredi dernier, et je ne sais toujours pas si je dois mettre des efforts pour lui trouver une nouvelle paire, d’un coup que, ou utiliser la pensée magique et m’imaginer qu’elle ne les perdra pas encore avant le printemps. Vous feriez quoi, vous?

Le livre.

J’ai triché. J’ai acheté le livre de mon amie Véronique Grenier lors de son lancement montréalais. Je me voyais mal aller la féliciter, boire du vin (gratuit) dans des coupes en plastique et repartir les mains vides. Je me justifie en disant que je vois Véro en vrai si peu souvent et qu’un lancement de livre est un moment si exceptionnel que j’aurais regretté de ne pas avoir eu ma copie dédicacée pour saisir cet instant. (En plus, c’est fuckin‘ bon.)

ALLÔÔÔ. En librairie le 9 février. #okbye

A post shared by Véronique Grenier (@v_grenier) on

Le réconfort.

Après avoir claqué la porte de la maison suite à une dispute familiale tout à fait ordinaire et de courte durée, j’ai failli aller me défouler dans mon antre préféré : Friperie Renaissance. MAIS J’AI RÉSISTÉ. Je n’y suis pas allée. Je suis entrée à la SAQ et chez Jean Coutu. Je suis revenue à la maison avec une bouteille de blanc, du savon à vaisselle et un tube de mascara en spécial. Trois items dont j’avais bien besoin à ce moment-là. AH!

Ce qui m’a menée à cette réflexion : je me console ou je me récompense souvent avec un achat. Récemment, à cause de ce défi, j’ai cessé de canaliser mes émotions dans l’achat de vernis à ongles et de vêtements usagés pas chers pour toute la famille, mais j’ai fait un genre de transfert vers la bouffe et l’alcool. En plus de ne pas être super sain, le pattern demeure le même, je pose toujours le même geste : celui de me procurer quelque chose de « nouveau » en échange d’argent. Mon rapport réconfortant face à la consommation est identique, même si le type de bien est différent (et délicieux).

Mais j’ai trouvé des idées pour me récompenser sans rien acheter.

Entre autres, dans ce billet qui suggère 23 façons de se faire plaisir sans acheter ou manger quelque chose. Dans la liste, on trouve plusieurs trucs, certains plus adaptés aux mères de jeunes familles que d’autres:

  • Se faire des soins maison : bain moussant, manucure, pédicure, masque.
  • Revisiter ses classiques : relire son livre préféré, écouter la musique qu’on aime, regarder ses films fétiches.
  • Relaxer : faire une sieste, regarder une bonne série télé, prendre une journée de congé, se toucher.
  • Aller voir de beaux paysages : à pied, en vélo, en voiture.

Mais les idées que j’ai aimées le plus, ce sont celles qui font vibrer la corde « nouveauté », étant donné que mon plaisir vient surtout de là :

  • Regarder des tutoriels sur YouTube pour trouver de nouvelles façons de se coiffer et de se maquiller.
  • S’inspirer sur Instagram, Pinterest et les blogues mode pour porter ses vêtements différemment.
  • Visiter un musée quand c’est gratuit.
  • S’assoir dans un endroit public et regarder déambuler les gens.

Et j’ajoute des suggestions de mon cru :

  • Explorer un nouveau quartier.
  • Apprendre sur tout et n’importe quoi.
  • Fabriquer ou cuisiner quelque chose de mes mains.
  • M’habiller en mou ou super chic.
  • Appeler ou rencontrer une amie.

Vous avez d’autres idées de récompenses gratuites? Donnez-moi vos suggestions dans les commentaires! Et pour celles qui font le Défi 6 mois sans achat, comment s’est déroulé le dernier mois? Lâchez pas!

maman a un plan - défi 6 mois sans achat règles

Pour en savoir plus sur ce qui m’a donné envie de me lancer ce défi, c’est ici! Et pour des trucs pour partir du bon pied, c’est par là!

Cette entrée a été publiée dans : Défi 6 mois sans achat
Avec les tags : , ,

par

Allo! La maternité, c'est mon sujet chouchou. J'en jase sur les Internets depuis 2007 en tant que blogueuse et chroniqueuse. Je suis l'auteure du livre "La première fois que... Conseils sages et moins sages pour nouveaux parents".

1 commentaire

  1. Pingback: Défi 6 mois sans achat : cris(s)e de printemps | Maman a un plan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s