Être parent
6 commentaires

Sa petite main

jouer dans la mer

Tous les matins, on a un petit cinq minutes de marche à faire pour se rendre à la garderie.

La première chose que ma fille me demande, sur le trottoir en avant de la maison, c’est « Tiens-moi la main, maman! ». C’est immanquable, il faut marcher main dans la main, pour elle, c’est non négociable.

C’est peut-être pour faire le plein de moi, avant de me laisser partir pour la journée, ou peut-être juste parce que j’ai une petite colleuse, puisque c’est pas seulement pour aller à la garderie qu’elle cherche ma main. C’est aussi quand on va faire des courses, quand on fait une balade en forêt, en vacances sur la plage… Dès qu’on marche côte à côte, il y a toujours ses petits doigts qui se frayent un chemin jusqu’au creux de ma main et qui s’installent au chaud. « Serre plus fort, maman! » et j’obéis. J’en profite. Je me bourre la fraise et j’essaye de mettre le plus d’amour possible dans ce petit geste si simple, à la limite du banal, mais qui me renvoie à l’image que j’avais en tête quand je rêvais de devenir une maman : une mère et sa fille qui marche main dans la main.

Pis, de temps en temps, elle oublie. De temps en temps, elle n’a plus besoin de moi et de ma main. Comme si elle s’envolait, elle prend les devants et elle marche, elle gambade ou elle court. Toute seule dans sa bulle, comme une grande. Comme un petit moment de grâce où elle a tout ce qu’il faut pour faire face à sa route, sans moi, sans se rapporter. Et j’ai le bonheur de constater qu’elle semble heureuse et libre. Ça remplit mon coeur de fierté et ça me rassure.

Je sais que très (trop) bientôt elle aura de moins en moins le goût de tenir ma main. Bientôt, elle voudra se dissocier, s’émanciper, s’émerveiller en solo. Je sais, pis c’est ben correct. J’espère juste qu’elle aura emmagasiné assez d’amour dans sa petite main pour qu’en elle soit ancrée la certitude que si un jour elle a besoin, si un jour elle se perd en route ou si son coeur s’égare, ma main sera toujours là, disponible. Elle aura encore et toujours le droit de me demander de la serrer plus fort.

Cette entrée a été publiée dans : Être parent
Avec les tags : , , , , , ,

par

Je suis une comédienne qui aime chanter. Je suis aussi une amoureuse et une maman "sur le tard". Je viens de démarrer mon entreprise de tatouages temporaires, je me mets à l'écriture pis mon roti de palette est délicieux.

6 commentaires

  1. La mienne elle tient ma main et elle gratte dedans.. Je sais pas ce qu’elle cherche mais j’aime bien ton expression de faire le plein!

  2. C’est adorablement bien raconté, lol ! Une main d’enfant qui ne demande que de sentir l’assurance d’être rassuré, la main de son parent calme et aimant transportant cette énergie si apaisante….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s