Non classé
13 commentaires

Comment parler aux fillettes d’autre chose que leur apparence

Mes filles ont 3 et 6 ans. Et aussi magnifiques qu’elles soient, j’aimerais bien que les gens qui s’adressent à elles leur parlent d’autre chose que de leurs jolies robes et de leurs grands yeux qui briseront les coeurs des garçons.

Pour la maman féministe que je suis, ça arrive un peu trop souvent à mon goût. Je sais que les intentions derrière ces remarques sont bonnes, excellentes même. On essaie de créer un lien positif avec mes filles en les complimentant. Mais pourquoi faut-il que ce soit presque tout le temps par rapport à leur apparence? Pis leur éventuel potentiel de séduction? (Celui-là me met très mal à la l’aise. Pis en passant, ça se pourrait qu’elles brisent le coeur des filles aussi.)

Car même si c’est vrai qu’elles ont de jolies robes et de grands yeux, j’aimerais bien qu’elles se sentent intéressantes et valorisées par d’autres aspects de leur petite personne. Parce que dans les histoires, les applications sur la tablette, la publicité, les émissions de télévision, les filles sont constamment ramenées à « être belle ». Ce serait chouette que dans la vraie vie, on les amène sur un autre terrain pour équilibrer tout ça. Comme « être intelligente », « être drôle » ou « être active ». En fait, simplement « être soi ».

Voici des questions qui ne parlent pas d’apparence

J’ai pensé à l’âge de mes filles en les écrivant, mais ajustez-les au niveau de votre interlocutrice… ou interlocuteur! Parce que la beauté (LOL) de cette liste, c’est qu’elle marche avec tout le monde!

  1. Quel âge as-tu?
  2. Quel métier aimerais-tu faire quand tu seras grande?
  3. Quel est ton jouet/livre/repas préféré?
  4. Qu’est-ce que tu as fait aujourd’hui?
  5. As-tu des frères ou des soeurs?
  6. As-tu un animal de compagnie?
  7. Comment est ta chambre?
  8. Avec qui aimes-tu le plus jouer?
  9. As-tu un super pouvoir?
  10. Vas-tu à l’école/la garderie?

Ces questions vous permettent aussi de parler de vous par la bande. Vous pourriez raconter quel est votre boulot, dire que vous capotez sur le spaghetti et que vous avez une soeur qui s’appelle Banane. Ben non! Bahahahaha! #blagounette #rigolade #complicité #win

Sinon, poser une question à deux choix de réponses vous permet d’en savoir plus sur les préférences et la personnalité de la petite humaine qui se trouve en face de vous. Les possibilités sont infinies.

  1. Aimes-tu mieux les jujubes ou le chocolat?
  2. Faire des dessins ou te déguiser?
  3. L’été ou l’hiver?
  4. Les chiens ou les chats?
  5. Maman ou papa?
    BEN NON! C’était juste pour voir si vous suiviez. :P

Avez-vous d’autres bonnes pistes pour amorcer une conversation avec une petite fille sans lui parler de son apparence?

Cette entrée a été publiée dans : Non classé
Avec les tags : , , ,

par

Allo! La maternité, c'est mon sujet chouchou. J'en jase sur les Internets depuis 2007 en tant que blogueuse et chroniqueuse. Je suis l'auteure du livre "La première fois que... Conseils sages et moins sages pour nouveaux parents".

13 commentaires

  1. Pascale dit

    Par contre… juste pour que tu ne penses pas que cette façon d’entrer en relation avec les enfants est automatiquement sexiste… ça m’arrive aussi souvent de complimenter les petits gars sur leur apparence (oh wow j’aime ton chandail, quelle belle couleur! Oh quel beau sourire! etc.). Je pense que c’est aussi une façon « basique » d’entrer en contact avec les enfants. De la même façon que j’ai surement dit à Alice « J’aime ta robe » :)

    • En effet, je ne pense pas que les compliments en soi sont sexistes et c’est tout à fait « humain » de vouloir le faire pour un premier contact, que ce soit avec un enfant ou un adulte, garçon ou fille :)
      Là où c’est différent (et où ça m’agace), c’est qu’il existe une injonction de la beauté que les filles subissent tout au long de leur vie. Ces remarques bien intentionnées font partie de ce discours, malgré tout. Quand on les place dans le big picture, ils s’agglutinent à d’autres messages stéréotypés. C’est ce blob qui peut être néfaste pour les filles.

  2. Je suis d’accord avec le commentaire plus haut, je crois que c’est la façon la plus simple que les gens ont trouvé pour entrer en contact avec les enfants. On parle toujours « des beaux yeux bleus et des des belles bouclettes » de mon garçon. Demander à un enfant qu’elle est sa couleur préférée ou quel super-pouvoir il a est plus « prenant » que de simplement complimenter son chandail et passer à autre chose. Un peu comme le « comment ça va » des adultes, qui est plus une formalité qu’une vraie question!
    Cela dit, je suis à 100% pour engager des discussions avec les enfants, ils ont tellement de choses rigolotes à raconter, souvent avec un « insight » étonnamment intelligent! :) Mon point étant que je crois que les commentaires sur les belles robes sont davantage maladroits que sexistes!

  3. Elise Pedneault dit

    Ça dépend. Je crois que c’est important de se sentir, de se savoir belle. Ma fille a tendance à associer la beauté au fait de porter une jupe ou une robe. Je lui dit qu’elle est belle peu importe ce qu’elle. Cela dit, c’est clair que je ne me sers pas que de son apparence pour l’aider à construire son estime de soi. Mais selon mon humble avis, ça en fait partie, qu’on le veuille ou non.et je crois qu’une fille qui se sent belle aura peut-être moins besoin de se le faire dire par le premier moron qu’elle rencontrera.

    • Oui, c’est important de se sentir belle, d’aimer son apparence, on est d’accord là-dessus. Mais comme vous dites, il n’y a pas que « ça ». Ce billet traite précisément de ce qu’il y a en dehors de « ça ». Ce n’est pas un plaidoyer anti compliment, c’est plutôt un coup de pouce pour diversifier ses conversations et la façon dont on valorise les filles.

  4. Etienne dit

    Je commence toujours une interaction avec un enfant par: Je suis content de te voir , ou de te rencontrer si c’est la première fois que l’on se voit.
    J’ai l’impression que ça joue fort sur leur estime. Ca leur dit que leur présence est suffisante à donner du bonheur aux autres, qu’ils sont agréables a côtoyer, intéressants.

    Aussi À éviter pour les petis gars:
    Wow! T’as donc bin l’air fort!
    Montre moi donc ca ces gros muscles là

  5. Annik dit

    Moi je crois que vouloir décider de ce que disent les gens à mes enfants, empêche mes enfants d’apprendre à dealer avec les autres. Toutes leur vie ils devront apprendre à faire face au monde qui n’est pas parfait. Et c’est parfait que ça commence avec des trucs pas méchants en jeune âge, ça rend l’apprentissage plus facile et moins agressif. Quand les fillettes seront grandes, elles sauront qu’on doit mettre de l,avant sa personnalité pour ne pas avoir l’air juste belle et tais-toi.

  6. Stéphanie dit

    Merci Marianne ! Super intéressent comme article.
    En tant que personne qui n’a pas encore d’enfants mais qui commence de plus en plus à en avoir dans mon entourage, je ne sais pas toujours comment commencer une conversation avec eux.
    Je pense que c’est toujours bon de se rappeler de l’impact de nos paroles sur ces petits êtres adorables qui nous entoure. Très bon conseil de commencer par je suis content de te voir, d’ailleurs c’est vrai !

  7. Isabelle dit

    Et que dire de l’inconfort des gens quand ta fille, justement, n’est PAS belle… ? Qu’ils ne savent pas quoi lui dire, comment l’aborder, et qui, mal à l’aise, finissent par parler au parent plutôt qu’à l’enfant? Comme si la plus belle qualité que peut avoir une fille, c’est être belle et que si, d’avance, elle n’a pas cette qualité-là, bin… ça part mal dans la vie? C’est plate, mais les belles petites filles reçoivent plus d’attention, de gentillesse et d’affection que les filles qui ne sont pas belles. Et c’est comme ça durant toute ta vie de femme. Té belle? T’auras plus de chances d’avoir un beau mari, un beau mariage, des beaux enfants, une belle job. Té laide? Bin tu vas rusher ma fille…

  8. Marie Boé dit

    Moi je commence une rencontre avec »comme tu es mimi »et après j’en chaîne les questions,c comme ça,je suis comme ça.

  9. Dominique dit

    Belle idée tes questions, moi-même je suis désemparée de voir a quel point absolument tout le monde a intégré ces réflexes en s’adressant aux enfants. Étant la mère d’une petite fille de 4ans, j’observe ce fait à chaque fois qu’un étranger s’adresse à ma fille. Pour renverser un peu la vapeur et aussi pour éduquer la gens, j’ai appris à ma fille à leur répondre  » merci mais je suis surtout forte et intelligente » dès qu’elle a su parler. Je vous garantie un effet monstre incroyable mais toujours positif car c’est surtout une enfant qui remet un adulte à sa place. Aussi, ça ouvre la discussion et me permet d’expliquer à l’adulte pourquoi ma fille répond une telle chose. A chaque fois le résultat a été merveilleux.

  10. Phaedra Royle dit

    Quel est ton film/livre préféré? C’est quoi l’histoire? (Des fois on peut être déçu par le titre, mais l’histoire est souvent transformée).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s