Réflexions
Laisser un commentaire

Pourquoi la tendance du hygge me parle tant que ça?

Comme vous tous sûrement, j’ai été surprise par le nombre d’articles sur le hygge (qu’on prononce hou-ga en français), cet art de vivre à la danoise, qui pouvait s’écrire vers la fin de 2016.

Tout le monde y est allé de son exploration de la tendance… ou de son agacement devant l’explosion de ladite tendance.

Moi, j’ai tout dévoré. Il y avait quelque chose qui me parlait vraiment dans ce concept coocooning scandinave. Mais quoi, justement? Qu’est-ce qu’il y avait de si nouveau pour moi, la Nord-Américaine, déjà pas mal adepte de l’art de vivre dans mon cocon?

Eh bien, laissez-moi vous dire que c’est lorsque j’ai mis bout à bout mes (beaucoup trop) nombreuses lectures sur le hygge que j’ai fini par comprendre mon attirance. C’est l’humain. Le regroupement d’humains. La mise en commun du cocon.

Hygge.

Vous voyez, le principe de base du hygge, c’est de s’allumer des chandelles (très important, les chandelles ou autre lumière diffuse) pis de prendre son temps, relax… avec du monde qu’on aime, en bas de laine. C’est ça qui les rendrait heureux, les Danois, même s’ils vivent dans un pays froid.

Coocooning.

Le coocooning, c’est aussi de s’allumer des chandelles en bas de laine, mais pour ensuite se faire un masque et/ou prendre un bain (gérez vos bas de laine si tel est le cas).

Prendre le temps.

Je me suis dit que c’est peut-être parce que j’haïs prendre des bains que le hygge me tente plus que le coocooning. Mais non, c’est surtout parce que j’aime vraiment ça, rien faire, avec les gens que j’aime. La question « Mais qu’est-ce qu’on va faire », elle ne me trotte pas longtemps en tête, car c’est souvent après quelques heures passées ensemble à ne rien faire de pertinent, justement, que les vraies conversations peuvent commencer, le vrai échange. Pas nécessairement intense, mais authentique, toujours.

Il y a quelque chose dans la disponibilité créée par la durée de la rencontre que j’aime beaucoup. Et ce autant avec ma famille que mes ami-e-s.

Qu’est-ce qu’on fait?

Dans les activités pas trop pertinentes que j’aime le plus faire quand je « reçois » chez moi ou que je suis « reçue » chez les gens, il y a :

  • préparer à manger, des antipastos de préférence
  • faire du pain (#passionboulange)
  • écouter de la musique folk
  • lire (je vous jure que c’est pas bête, y’a rien de mieux que de lire des magazines côte à côte avec sa meilleure amie)
  • boire quelque chose assis sur la galerie en regardant les gens passer
  • faire des tatouages temporaires à la marmaille présente
  • aller marcher autour du bloc
  • jouer aux cartes
  • regarder un épisode de Di Stasio
  • faire un feu dehors (ça, je peux pas chez nous, faque si vous pouvez chez vous, invitez-moi!)

En gros, mettre très loin derrière moi la pression d’être une bonne hôtesse qui va animer la soirée. Et profiter des gens qui sont là, pour vrai, vrai, vrai.

Quelles sont vos autres idées pour mettre du hygge dans votre vie? Je les veux toutes pour que mon 2017 soit #hyggeAF ;)

 

 

Publicités
Cette entrée a été publiée dans : Réflexions
Avec les tags : , , ,

par

Allô, je suis mère de deux jeunes enfants, diplômée en éducation, chroniqueuse sur la vie de famille depuis 2011 et auteure du guide "Maman a un plan pour que les enfants ne s'ennuient jamais".

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s