Être parent, Petite enfance
6 commentaires

Lâchez pas, les parents!

L’activité hivernale la plus populaire pour les jeunes familles, c’est pogner des virus.

Nous avons passé la dernière semaine à Sainte-Justine avec notre aînée, hospitalisée pour un sérieux bronchospasme, un état de détresse respiratoire déclenché par ce qui avait tout l’air d’une grippe. Notre plus jeune a aussi manqué toute une semaine de garderie en janvier pour ne pas contaminer les amis avec ses microbes expectorés aussi fréquemment que violemment. Mon mari est si congestionné, il pourrait tenir la vedette d’une publicité de médicament anti-rhume, version état lamentable pré-ingestion de drogue (je t’aime, minou). Et la seule et unique Odilou Archambault se remet de trois longues semaines su’l carreau.

Sur 25 jours ouvrables depuis le retour des Fêtes, nous avons dû garder les enfants à la maison près de la moitié du temps. Ma game de motivation d’absences n’a jamais été aussi on point.

 

De mon côté, mon système immunitaire, tel un village gaulois boosté à la potion magique (au gingembre), résiste encore et toujours à l’envahisseur. J’interromps donc mes lavages de main fréquents et mon rattrapage de job infini pour rendre hommage à tous les parents qui passent la saison froide à prendre soin de leur progéniture.

Hommage à toi

Qui dépense autant d’argent en mouchoirs avec lotion qu’en épicerie

Qui a développé des tics nerveux à force d’entendre tousser

Qui reconnait les voix des infirmières du 811

Qui sait épeler le nom d’au moins trois antibiotiques sans faute

Qui a récemment demandé de l’aide sur Facebook à 2h27 du matin: « Vos trucs de grand-mère!? »

Qui a maudit le nom des parents irresponsables qui ont envoyé leur enfant pas encore guéri à la garderie

Qui a une bouteille de Lysol dans chaque pièce de la maison

Qui n’a pas de congé de maladie pour s’occuper de ses p’tits

Qui fait cent kilomètres pour trouver une clinique sans rendez-vous avec de la place

Qui culpabilise de laisser la télé allumée aussi longtemps, mais qui doit absolument finir un dossier

Qui est quand même content.e de manger de la soupe Lipton et des toasts

Qui berce et réconforte sans relâche, à toute heure du jour et de la nuit

Qui doit essuyer l’incompréhension voire les représailles de son patron

Qui doit gérer beaucoup de fluides corporels qui ne sont pas les siens

Qui s’inquiète, qui s’énerve, qui panique

Qui trouve la force d’être aussi dédié avec pas d’sommeil

 

Lâchez pas les parents. On est à la mi-février. Les journées rallongent. Il y a de la lumière au bout du tunnel.

 

Cette entrée a été publiée dans : Être parent, Petite enfance
Avec les tags : , , ,

par

Allo! La maternité, c'est mon sujet chouchou. J'en jase sur les Internets depuis 2007 en tant que blogueuse et chroniqueuse. Je suis l'auteure du livre "La première fois que... Conseils sages et moins sages pour nouveaux parents".

6 commentaires

  1. Caroline octeau dit

    Haaaa…j’ai mon coeur de maman brisé à voir la photo de la petite cocotte à l’hôpital. Je suis maman de 4 enfants et j’ai une garderie en milieu familial si vous saviez le nombre de parents qui me laisse leurs enfants sur du advient avec fièvre. ..pneumonie. ..gastro pas grave juste un peu de DIARRHÉE !je dois travailler ! Allo!pourquoi ont il fait des enfants. Je stress à chaque hiver car je sais que mes enfants que je prends soin comme la prunelles de mes yeux vont être encore et encore en contacte avec des microbes de parents insouciant du bien-être de leurs enfants et aussi des autres. Désolé Petite montée de lait d’une maman a bout des microbes

    • Marianne Prairie dit

      C’est terrible! C’est aussi quelque chose qui me dépasse… Tu as toute mon admiration en tout cas <3

  2. Trois enfants malades en boucle depuis le 31 octobre. C’est pas compliqué il n’y a pas eu une seule semaine depuis cette date ou tout le monde est en forme et apte à aller à la garderie.
    En gros une chance que je suis en congé de maternité parce que sinon j’aurais juste plus de job…. maman elle à travers tout ça elle résiste, ça en prend bien une personne en forme (ouin c’est relatif) pour s’occuper de tout ce beau monde là.
    On lâche pas!

  3. Juliane dit

    Oh oui! Et je souligne aussi le courage de nos enfants/bébés/bambins qui doivent passer au travers de tout ça. Je suis sans cesse étonnée de les voir si forts.
    Let’s go, le printemps s’en vient.

  4. Claudine dit

    Les 3 miens sont rendus si grands 15 – 14 – 11…mais ce texte me replonge dans tant de souvenirs et de moments de désespoirs… Aujourd’hui quand je regarde tout ça avec du recul je n’arrive même pas à comprendre comment nous sommes passés à travers ces années de tempêtes. Les mamans semblent avoir un antibiotique naturel dans leur système et une batterie de rechange!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s