Tous les articles classés dans : Cadeau

Les Tatoués, une entreprise familiale pas comme les autres!

J’ai rencontré Julie au Moustache Café, un mignon-tout-petit café sur la rue Beaubien. J’étais un peu nerveuse, comme chaque fois que je rencontre quelqu’un que je ne connais pas, chus d’même. Faut dire que je lui avais écrit juste comme ça, pour lui dire que je capotais sur son projet, sa toute nouvelle entreprise, Les Tatoués. Mais dans mon courriel, je lui avais aussi confié avoir été très touchée par un billet qu’elle avait écrit dans la section blogue du site web des Tatoués. Dans ce texte, elle explique pourquoi certains peuvent avoir l’impression qu’elle s’éparpille, alors qu’elle, elle sait qu’elle doit créer et toucher à tout pour se réaliser. J’ai trouvé ça beau… et réconfortant de sentir que je n’étais pas toute seule dans ce bateau. Ma gêne a vite passé, on s’est commandé des cafés (on est deux mères, qu’est-ce qu’on pourrait boire d’autre, sérieux?) et on s’est mises à jaser de l’histoire de leur petite entreprise. Les Tatoués Les Tatoués, c’est Jean-Sébastien et Julie, les parents d’une petite Lou de quatre ans, …

Concours livre Marianne Prairie

La première fois que…

J’étais dans le premier trimestre de ma première grossesse, malade et épuisée, quand j’ai entendu Marianne Prairie pour la première fois à la radio. Elle était invitée à une émission d’été de Radio-Canada et elle jasait de maternité et de son blogue Ce que j’ai dans le ventre. Cette fille me semblait ben pertinente et ça m’a donné envie d’aller la lire. Je suis allée zyeuter ses billets du moment, j’ai été happée. Elle était drôle, brillante, écrivait comme pas une, et parlait d’un truc qui m’était alors jusque là COMPLÈTEMENT inconnu : la parentalité. Comme j’avais les deux mains d’dans (la grossesse, t’sé) et que je catchais pas trop ce qui se passait dans ma tête et dans mon corps, je me suis dit que lire « là-dessus » me ferait le plus grand bien. J’ai donc décidé de repartir du début et de lire tous ses billets dans l’ordre chronologique. J’ai ri, j’ai pleuré, pis je me suis dit « OSETIE, C’EST NORMAL COMMENT JE ME SENS !?!? » Fast-forward La vie et le hasard des rencontres font que …