Tous les articles classés dans : DIY

Brico cocos de Pâques

En entrant dans notre nouvelle maison, mon amoureux et moi avons vite décidé de changer le lustre de la cuisine, qui semblait être celui d’origine, datant de 1984. Comme solution temporaire, avant de le remplacer avec quelque chose de vraiment à notre goût, en bonne madame-bricole que je suis, j’ai décidé que j’allais fabriquer une lampe. Un jour, j’avais vu Manon faire un abat-jour en corde, et plus récemment, j’ai aussi vu Dana le faire. Je voulais faire pareil. Mais ce fut un échec retentissant. J’ai tout pitché au bout de mes bras. Dehors le gros ballon, à la poubelle la corde pleine de colle. Pour être honnête, j’étais tellement fâchée de ne pas avoir réussi que le ballon est resté dehors tout l’hiver! Le projet Avec Pâques qui arrive à grands pas et parce que les enfants ont hâte que je décroche les couronnes du temps des Fêtes (ben quoi?), je me suis dit que de faire des oeufs en corde, ça pourrait me réconcilier avec ma Manon intérieure et changer le décor. Le matériel Fil à …

Bol marbré : un cadeau à faire soi-même

Depuis que les petits sont petits, je me questionne chaque année, sur la nécessité d’offrir un cadeau aux éducatrices/profs/surveillantes quand arrive Noël. Si on additionne tout ce beau monde essentiel aux journées de nos cocos, ça fait beaucoup de gens à gâter. Je règle donc la situation en devenant, l’instant d’un après-midi, l’atelier de maman Noël. Je choisis un projet que je fais à répétition. Pas de jalousie, tout le monde reçoit la même chose. Et, parce que c’est pratique, j’en fais quelques-uns de plus, ainsi, j’ai toujours un cadeau à remettre à nos hôtes lors des invitations de dernière minute! Projet Cette année, j’ai choisi de faire des bols marbrés, parfaits pour y déposer les bagues et autres menus objets (mais pas de la nourriture, ils ne sont pas traités pour ça). Les enfants ont participé selon leur champ d’intérêt : Coco a choisi les couleurs pour les personnes importantes dans sa vie, Nana m’a aidée dans la confection des bols. Matériel De la pâte à modeler en polymère à cuire au four (blanc, noir et …

Quand le chandail préféré se transforme en coussin

Avec l’arrivée du temps frais vient ce moment que je repousse chaque année : le ménage des tiroirs des enfants. Ces longues minutes où l’on fait l’inventaire des pantalons et des chandails qui font encore. Coco a beaucoup grandi pendant l’été. Tellement, qu’il restait moins de vêtements dans sa chambre que dans le sac à déposer au centre de dons. Allez, au suivant! Sauf celui-ci Mon grand n’a eu aucun mal à se délester des trucs qui ne faisaient plus. Sauf pour un chandail. Un t-shirt à manche longue, offert par Papou et Mamie. C’est vrai qu’il était particulièrement beau, avec son image de dinosaure qui joue de la guitare. Comme je l’avais déjà fait pour sa sœur, je lui ai proposé d’en faire un coussin. Les étoiles dans ses yeux m’ont fait comprendre que ça l’enchantait comme idée. Je me suis donc installée un dimanche matin à la table de cuisine, alors que les petits m’accompagnaient de leurs jeux respectifs. Voici comment j’ai fait : Le matériel Un chandail Une craie de tailleur (ou autre …

Quand la table de cuisine devient pupitre

Depuis que mon grand a commencé l’école, il y a trois ans, je ne veux qu’une chose pour lui : qu’il apprenne à bien travailler. Évidemment, je ne m’attendais pas à ce que la maternelle demande beaucoup de travail à la maison. Cependant, j’espérais qu’il rapporte plus de devoirs et de leçons durant les deux dernières années. Je sais, les parents de mon entourage se plaignent plutôt du contraire. Mais, je désire vraiment qu’il apprenne à s’organiser dans le travail. Et que de faire des efforts, c’est gratifiant. J’aimerais qu’il ne se contente pas des succès qu’il obtient sans trop se forcer. Bref, qu’il ne fasse pas comme sa mère! Mais, le travail demandé n’était toujours pas à la hauteur de mes attentes. Oh, mais pas cette année! Coco est en troisième année, dans une classe multiâge, en troisquat’. Le niveau de travail à faire à la maison augmente, principalement les leçons. Les verbes, les homophones, les opérations mathématiques et la flûte à bec font partie de ses rendez-vous quotidiens. L’enseignante demande que les élèves étudient quatre …

Un sac utile pour la rentrée

Ma fille a commencé la maternelle cette semaine. Traitez-moi d’insensible, mais je n’ai eu aucun pincement au cœur de savoir que mon « bébé » débutait l’école. Je la sentais tellement prête, confiante, et excitée, que je ne pouvais que me réjouir de cette nouvelle étape pour elle. Il faut dire que ce n’est pas ma première fois non plus. Coco, lui, débute la troisième année! Bien que mon cœur refuse la fin de l’été, tout comme Brigitte, ma tête est en mode full rentrée. La semaine dernière, je regardais les listes d’effets scolaires sur le frigo et j’ai inspecté ce qui peut être récupéré de l’an dernier… Ma fille avait quand même besoin d’un nouveau sac pour l’école et je suis assez d’accord avec sa trouvaille, les dessins dessus lui ressemblent tout plein. L’inspiration. Pour ce qui est du sac d’édu (petite, dans ma banlieue de la Rive-Nord, on disait un sac d’éduc, faut croire qu’un changement de rive, ça apporte un changement de vocabulaire!), j’ai décidé de ne pas l’acheter et de le faire. Et je suis …

Une banderole pour souligner notre anniversaire

Je ne suis pas mariée. Mais, cet été, nous célébrons notre première année de vie commune, mes enfants, mon amoureux et moi. Douze mois d’apprentissages, de découvertes, de nouveauté. Quatre saisons qui ont passé vite. J’ai appris que tout ne peut pas toujours être facile et aller de soi. Mais quand je vois des sourires complices, que je suis témoin de leurs conspirations amusantes contre moi et que je les observe jouer ensemble tous les trois, ça m’apaise et me réconforte. J’ai découvert que ma rêveuse et mon intello ont des manières bien différentes de réagir aux changements. Et que certains de leurs comportements sont plus difficiles à accepter pour moi. Mon sac à solutions n’est pas toujours aussi profond que je le souhaiterais. Je travaille encore là-dessus. Mais, avant tout, je sais que je fais maintenant partie d’une équipe dont le cocapitaine me challenge positivement. Ensemble, nous cherchons, nous planifions, nous rêvons. Pour chacun de nous, pour notre duo et pour notre quatuor. Je suis fière de ce que nous sommes. Et je souhaite que …

Vos photos sur du bois? Pourquoi pas!

J’ai connu les appareils photos 35 mm. Celles qu’on devait crinquer. J’en ai ramassé de l’argent de poche pour acheter des films (des films!) et les faire développer. Je prenais mon vélo et j’allais au studio de photo proche de la maison : « En double, fini mat. Avec bordures, s’il vous plaît ». Mes enfants ne connaîtront pas ça. Ils demandent depuis toujours à voir tout de suite sur l’écran. L’image n’a même pas le temps de s’enregistrer qu’ils sautent sur l’appareil. Et à presque neuf ans, mon intello exige qu’elles soient effacées, une fois sur deux. Alors, les images qui survivent sur la carte mémoire y restent souvent bien longtemps et elles finissent par être oubliées. L’inspiration. Dans ma cuisine trône fièrement une magnifique image sur tranche de bûche de Les Glaneuses, offerte par une amie (allô, Andréanne!). J’ai donc cherché une méthode pour reproduire l’effet d’impression sur bois, de certaines photos oubliées ou rendues bien en bas sur mon fil Instagram. Et j’ai trouvé une méthode toute simple qui ne demande pas tant de matériel, mais un …