Tous les articles taggés : Famille

Vers le Nord #MAPsurlaroute

Envie de vous évader et de prendre la route vers le Nord, en famille? Voici nos suggestions de Montréal à Sainte-Lucie-des-Laurentides, telles que ramenées en images par Caroline Dostie de nos coeurs. Suivez le guide! Au départ : Montréal Sur la route : Val-David   À destination : Sainte-Lucie-des-Laurentides Le retour : Saint-Sauveur Verdict de nos voyageuses : parfait! Et vous, avez-vous des reco #familyfriendly à partager sur la route des Laurentides? On vous écoute! Publicités

On va aux papillons?

Pour bien des familles (et des écoles), une sortie « aux papillons » est devenue une véritable tradition. Personnellement, je n’y ai encore jamais mis les pieds, mon mari s’étant chargé de cette sortie avec les p’tits ces dernières années. Mais regarder les photos que notre collaboratrice Caroline a prises lors de sa visite la semaine dernière me convainc que, cette année, ce sera à mon tour d’aller voir les Papillons en liberté!

Aller au front

Pour ce premier texte sur cette magnifique plateforme, j’avais l’intention de parler de garde partagée. Après tout, c’est ce que je vis depuis six ans, alors, sans me prétendre « experte » dans le domaine, je dois quand même reconnaître que j’ai développé au fil des ans plusieurs outils « sur le tas » pour en faire un mode de vie relativement stable et harmonieux pour nous trois. Je vous parlerai de garde partagée une autre fois. Trop de choses se sont déroulées dans ma vie de maman au cours de la dernière année pour que je les mette de côté, pour que je ne profite pas de la tribune qu’on m’offre pour en parler. Il y a un an, notre merveilleuse fille a été diagnostiquée en épisode dépressif. Il y a certes une différence entre un épisode dépressif et une dépression, mais la mère que je suis a longtemps été incapable de voir la nuance entre les deux. Tout ce que j’ai entendu, dans le bureau du psy ce jour-là de janvier 2015, c’est « Votre fille est en …

Un arrêt à la Station W

J’ai déjà dit de la Station W que c’était « mon fournisseur officiel de caféine et de fromage fondu. » Le café de la rue Wellington à Verdun est devenu une extension de mon bureau à la maison dès son ouverture à l’automne 2013. Je m’y rends chaque semaine pour travailler au comptoir dans la vitrine ou à la grande table du fond. Rien de tel qu’un grilled-cheese et un latte pour booster sa productivité. Si, pendant la semaine, les étudiants et les pigistes de ma trempe s’y retrouvent nombreux pour un tête-à-tête avec leur ordinateur portable, beaucoup de mamans en congé de maternité s’y donnent rendez-vous pour jaser entre amies. Le grand local lumineux est accueillant autant pour pianoteux de clavier que les conductrices de poussette. Pis moi, j’aime ça entendre babiller quand j’écris, bon. La fin de semaine, Station W offre un menu brunch Marianne-approved en plus de sa carte habituelle composée de grilled-cheese (huit sortes, en passant) et autres délicieux mets maison. Oui, il arrive pas mal souvent que j’y retourne le week-end en famille. Pendant la saison …

Le (jamais vraiment) bon moment

En défaisant des boites qui trainaient depuis mon déménagement, je suis tombée sur un vieux cahier rempli de ma dentelle d’écriture. À l’intérieur dudit cahier, une liste que j’avais dressée en 2004 pour l’oublier aussitôt. Les listes sont les grandes alliées de mon existence. À faire aujourd’hui, épicerie, pour et contre, livres que je veux lire, oeuvres que je veux chanter, mes rêves, cartes de Noël à envoyer, objectifs de la semaine, etc. Griffonnées dans mille agendas, journaux intimes et autres supports électroniques, elles structurent ma tête et mon emploi du temps. Alors que je suis plus que jamais aux prises avec mes tergiversations face à la maternité, voici donc que je tombe par hasard sur celle-ci au détour d’une boite : Avant d’avoir des enfants. Signe, destin, synchronicité? Peu importe, ça m’interpelle. Avant d’avoir des enfants – Trouver le bon papa – Voyager – Faire une folie démesurée – Avoir une carrière bien établie – Avoir une sécurité financière – Habiter une maison douillette (à la campagne?) – Être épanouie, accomplie, heureuse Une fois ces critères remplis, hop! Le bon …

Mon plus beau défi

Ce soir on a ri, on a joué, on s’est raconté des histoires, on s’est collés. Je baigne encore dans les effluves de tes mots doux, de tes grandes déclarations d’amour et de tes “gros gros gros câlins, gros comme ça”. Et secrètement, j’ai savouré chaque seconde de ces moments de douceur, de petits bonheurs… et de grand répit. Enceinte, lorsque les gens me demandaient si je voulais un garçon ou une fille, je répondais systématiquement “Peu importe, je veux juste que cet enfant ait le bonheur facile.” Incroyable mais vrai, lors de ta première année tous t’appelaient Monsieur Content. Toujours souriant, d’un calme olympien, je t’emmenais partout et tu charmais n’importe qui. La face cachée de mon fils Puis tu as eu 11 mois. Soudainement, sans qu’on ne sache vraiment ce qui s’est passé, ton caractère s’est métamorphosé. Têtu, caractériel, hurleur – de jour comme de nuit. On ne te reconnaissait plus. On a évoqué les dents, une routine trop serré, un manque de routine, les problèmes de la garderie, le changement de garderie, …